Réforme du statut d’artiste en Belgique Absurdistan

La FACIR, Fédération des Auteurs Compositeurs & interprètes Réunis (prononcez « Fakir ») , lutte contre la réforme du statut des artistes.

Cette réforme fort décriée est une réalisation fédérale, dans laquelle a trempé, une fois de plus, l’élite du socialisme de gestion et de gouvernement. Entre fidélité au pouvoir nourricier, et respect de son électorat, il faut choisir!

Voyez  ci-dessus la vidéo #3 de la FACIR, qui vaut bien ses deux minutes.

Et voici qu’en soutien à cette lutte, notre vénérable et toujours facétieux Julos Baucarne n’hésite pas à abandonner son idiome natal pour nous parler, enfin en anglais, de son pays, l’Absurdistan.                [Post-scriptum: il faut voir et revoir cette petite merveille !!!!]

Bientôt la rentrée!
N’hésitez pas, vous, pour suivre cette charmante affaire, à visiter le site http://www.facir.be.

 

Ce contenu a été publié dans Démocratie, Socialisme de gouvernement, Vie quotidienne, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Réforme du statut d’artiste en Belgique Absurdistan

  1. Pierre C dit :

    Être reconnu par un statut? Oui afin de pouvoir vivre décemment, certes. Mais quoi des matériaux, instruments, pinceaux, papiers, caméras, pc et location de salles. Quel art et pour qui? Un art officiel? Un art sans contraintes?
    Un dit artiste représente ou dérange, ou dérange et représente. Ou d’autres choses.
    L’administration ignore tout des mots, gens, couleurs, sons, lumière, gaieté, désordre, public, lignes, non seulement ignore mais ne veut surtout pas les entendre.
    Ce pays est un pays d’artistes, sans nul doute, mais alors pourquoi sont-ils toujours condamnés à être « au chômage » ou en « incapacité de travail »? Parce qu’ il manque quelque chose. Peut-être l’esprit.

  2. Pierrette G. dit :

    Eh bien!
    Et cette vidéo sur leur site… Ça en jette !
    http://vimeo.com/93979674

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *