Le dossier US du 11 septembre 2001 n’est pas clos

Bush UsamaAux États-Unis, une initiative populaire a dépassé en juillet-août 2014  « la barre fatidique des 100.000 signatures, rendant obligatoire la tenue du référendum demandé (qui implique d’enquêter à nouveau sur l’effondrement du WTC7) lors des élections municipales et fédérales de New York en novembre prochain. » (lien)

Voici donc que C-Span, la chaîne télé de la Chambre des représentants US, a présenté le 1er août cet entretien avec Richard Gage, président de l’association « Architectes et ingénieurs pour la vérité sur le 11 septembre ». Comme déjà dit surabondamment, la chute du 3e immeuble le jour de la fin des tours jumelles a été en tout point conforme à une destruction contrôlée, et totalement incompréhensible selon la version officielle. (Vidéo de 40 minutes, en anglais sous-titré français.)

Richard Gage nous dit à la minute 21:15 qu’il n’y a pas de vraie enquête sur « le plus grand crime de masse de l’histoire US ni sur la troisième plus grande défaillance d’un bâtiment dans l’histoire ».
Juste après, Richard Gage ne répond pas à la question sur son métier et ses revenus.

Mais à part ce point d’ombre qui n’engage que lui, tout est clair.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.