Les origines de l’école égalitaire finlandaise

Bonjour!

L’école finlandaise remporte la première place dans les études Pisa de l’Ocde, parmi les pays membres de l’Organisation, que ce soit par l’excellence du niveau moyen ou par le peu de distance entre les élèves finlandais les mieux classés et les moins bien classés.
L’école est publique, entièrement gratuite jusqu’aux transports scolaires et la cantine, décentralisée, l’inspection est inexistante, tous les enseignants dès le maternel ont une formation de cinq années d’université, le redoublement n’existe pas et la « revalidation », comme on dit chez nous, est intégrée à la structure scolaire.
En outre, l’enseignement finlandais coûte moins cher en points de PIB que ses homologues étasunien, britannique ou français.

Cependant aujourd’hui la Finlande est un des plus durs supplétifs de l’ordo-libéralisme allemand, s’est notamment placée en pointe dans le traitement européen de la crise grecque, et le pays connaît un parti nationaliste Les vrais Finlandais, devenu en 2011 le troisième parti et en 2019 le deuxième, en termes de résultats électoraux. L’excellence scolaire finlandaise ne va donc pas jusqu’à empêcher ces errements.

Quoi qu’il en soit, l’école finlandaise ne ressemble pas tout à fait à la Finlande actuelle.

Un reportage radio de Là-bas si j’y suis, (https://la-bas.org/) se penche sur ses origines, après les élections de 1966 qui ont vu s’installer au gouvernement, pour vingt ans, une alliance de type « front populaire ».
Vous pouvez écouter ce reportage de 8 minutes ici.

Ce contenu a été publié dans École, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Les origines de l’école égalitaire finlandaise

  1. MF dit :

    Croyez-vous qu’un bon niveau scolaire aille forcément de pair avec l’acquisition d’une pensée libre?
    Un mauvais niveau non plus, me direz-vous.
    C’est grâce à l’école que je peux écrire dix lignes sans faute d’orthographe. Mais ce n’est pas à l’école que j’ai appris à penser le monde et la politique. La vie s’en est chargée. Si l’école m’avait appris l’esprit critique, j’aurais gagné du temps.

Répondre à G L Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.