Muziek

du 2016 encore

Il y a plusieurs sols dièse, 160404 2119, 2:05

N Du nouveau dans le connu, 160404 2121, 2:46

Arlette, 160102 2251, 1:56

J’apprivoise la sensible, 160607 2122, 2:45

6 juillet 2017

Pour les dames,  3:43

27 décembre 2016 – pour M.

1. Le plus proche  2:46

2. M, titre censuré  2:56

 

3. Un troisième pour M, avec les doigts!  2:30 + Bonus  1:00

 

4. Le bonus tout seul  0:53

 

*   *   *

14 septembre 2016 – pour A.  (avec les classements de cinq auditeurs)

02_Chutes de cailloux1_160914_2108-35s

 

03_Chutes de cailloux2_60914_2108-38s
(N° 4 d’A. E.)

 

05_Un début, 160914 2114, 2:09
(N° 3 d’A. E.)

 

06_First du mineur and than du majeur, 160914 2116, 4:39
(N° 1 de R. L., n° 2 d’A. D.)

 

07_Çui-ci peut-être_160914 2121, 2:42
(N° 1 d’E. G. C., A. D., n° 2 d’A. E.)

 

08_Seules les 21 premières secondes sont nouvelles bordel, 160914 2124, 2:03
(N° 1 de P. L., J-M. L)

 

09_Sous Brad Mehldau et JSB comme soupir et soustraction, 160914 2126, 2:36

 

10_Roulades et enroulades, 2129, 2:38
(N° 1 d’A. E.)

 

*   *   *
Chantiers de présentation de la page:
1. –  8 décembre 2014
J’ai commis sur ce site un billet partial et partiel sur de présentation de mon rapport au piano-pianon: Pianus, pianar et pianèse *
J’ai des dizaines d’enregistrements de mes improvisations, qui durent de 1 à 3 minutes en général, et le choix déposé ici est très problématique, car j’ai la conscience aiguë de ne pas avoir les moyens subjectifs d’opérer une « bonne » sélection.
Voici la liste de ce qui se trouvait en page d’accueil de ce site, dans la colonne de droite sous le titre « Mon piano », avant que je n’en retire une partie:

Sur mon ancien instrument:
Salsa du Condroz Belge y Cumbia n°2 (1:45)
Road 66 – 3 (3:52)
Tip-te-tap Ouh-ouh Clic-clac Seven Steps Blues (2:21)
La-fa-mi avec du hors-notes (2:02)
Tout ça pour ça, la fin, la faim (4:54)
Madeleine de Prout I (3:15)
Le canon de Pachelbel sauce lapin, quelques chevrotines dans les dents (3:24)
En trois, de retour de Troie (2:07)
Obscur objet – 1 (4:58)
Une intro et on arrête (1:15)
Chemin battu, chemin nouveau (2:55)
Fa do fa et finir (0:58)
Honey Rietjesuiker (2:52)
Naïveries 1 (1:53)
Vœux 2013 / 1 – Arbitraire de la joie qu’on n’attendait pas (3:05)
Vœux 2013 / 2 – Le moment qui passe est unique (3:04)
Vœux 2013 / 3 – Psst ! Éternelle basse de JSB, influence nègre et oups, courage fuyons (1:05)
Vœux 2013 / 4 – Tourments de l’inconnu et plaisirs balisés (2:26)
Lenteur trois lignes (3:07)
Tentation, réserve, et – amour (2:15)

Sur mon nouvel instrument:
Méditation Mon nouveau piano est un piano neuf (2:36)
Presque sans erreur, merci Pachelbel (2:05)
Bluesy Pachelbel & Pachelbelly Blues (2:29)
Ewa Naissance (1:33)
Czerny badine (2:27)
Pff_1 Syncope svp, mais pas dans les pommes (3:47)
– Pff 2 Je voudrais (3:41)
– Pff3 Do Mi Sib Do(2:52)

2. – 31 août 2016

Je pratique le ‘pianon’ plus que le piano.
…En ignorant, sans partitions, improvisant sur un éventail plus que limité d’accords, de rythmes et de tonalités. De dix à trente minutes quotidiennement ou à peu près. Et bizarrement, avec beaucoup de plaisir.
De temps en temps je mémorise une nouvelle grille, de nouveaux accords, des effets inédits …sous mes doigts.

Depuis quelques années je m’enregistre, et je livre ici une sélection tout à fait incertaine de ma production, pour des amis proches en première intention, qui m’ont entendu jouer in vivo, et pour mes archives en second lieu, ainsi qu’il est dit dans la présentation de ce site.

Sélection incertaine, évidemment.
Je connais un photographe « naïf » et reconnu: ceux qui le reconnaissent n’aiment en rien les images que lui préfère. Ainsi va le rapport brut à l’expression, dans des domaines de plus ou moins haute histoire réputés artistiques.

Il y a ici un billet sur mon rapport au piano, écrit lorsque je me suis, tardivement, offert un instrument neuf. Quatre enregistrements.
Il y a des morceaux ça et là, dans un billet de voeux de fin d’années pour 2013, ou ailleurs. Quatre encore.
Un de ces jours je les relierai sous un tag « mon piano ».

J’ouvre cette page pour libérer la page d’accueil où je ne laisse que les trois premiers enregistrement, et les trois derniers. Cependant la totalité de l’échantillon posé aventureusement en ligne se retrouve sur la page que vous avez en ce moment sous les yeux.

Les noms des fichiers

Les fichiers  créées par mon enregistreur contiennent la date sous le format AAMMJJ suivi de l’heure HHMM.
J’ai ajouté devant, un titre de mon cru, et derrière, la durée.

Arbitraire-de-la-joie-quon-nattendait-pas_121229_2123_3m25.mp3 est donc un morceau
– de 3 minutes 25
– enregistré le 29 décembre 2012 à 21 heures 23
– sous le format Mp3
– intitulé a posteriori Arbitraire-de-la-joie-quon-nattendait-pas