Turquie. Entre eux et lui, c’est une histoire d’amour

Erdogan et son peuple

Recep Tayyip Erdogan, le président qui veut exaucer les désirs de son peuple 

C’est dans Le Monde ou ici:

Le président Erdogan favorable à la peine de mort « si le peuple le veut ».

 

Post-scriptum du 29 octobre 2016:
C’est parti!
Il en a de la chance, ‘le peuple turc’ : son président exauce ses désirs!
« L’Occident dit ceci, l’Occident dit cela. Excusez-moi, mais ce qui compte, ce n’est pas ce que dit l’Occident, c’est ce que dit mon peuple« , a déclaré Recep Tayyip Erdogan.

C’est une bonne combine, une excellente combine.
Tous ceux qui seront déclarés ne pas appartenir au peuple auront droit à un billet exprès pour le paradis/l’enfer.
Logique circulaire parfaite, mortifère. Ceux qui m’aiment sont le peuple. Les autres en prison, ou à mort.
Les femmes turques en raffolent-elles? J’en vois plus d’une ici tirer la tête à leur mari applaudissant fièrement les rodomontades présidentielles. Les mecs adorent ça, et pas qu’en Turquie: les coups de menton, les coups de poing, les coups de couteau, les coups de canon. Ils se sentent grandir, avant le raccourcissement définitif. Et le monde ne manque pas de femmes qui aiment la virilité obtuse.

Heureusement il y a les dissidentes et les dissidents, de tous les pays.

Le journal Le Monde se lance-t-il dans la propagande de guerre?


Youtube 20 septembre 2014 – Document du ministère français des armées

 

Bonjour!

 

Il y a chez nous de la guerre dans l’air. La probabilité de rencontrer un terroriste en actes, bien qu’inférieure à celle de mourir en prenant une voiture ou un train, a cessé d’être nulle en Europe.
Ailleurs, l’air est plus chargé.

Bombardements-en-Syrie--JDD
Bombardement de la coalition contre Daech en Syrie, d’après le Journal du Dimanche. Ces photos sont très rares sur Internet, à part pour Kobané, tandis que foisonnent celles du matériel occidental, avions, bombes, navires, drones, et les captures d’écran de tir prises dans les postes de pilotage des chasseurs. Mais des vues depuis le terrain, où les bombes arrivent, il y en a très peu.

Qu’un vent mauvais fasse connaître des massacres de civils à des pays appartenant à l’Otan, que ces massacres ne soient plus un privilège des territoires où la même Organisation de l’Atlantique-Nord lâche ses bombes, est une surprise sans nom et un scandale inexplicable pour quelques cervelles, qui préfèrent en guise d’activité mentale ranimer les vieux démons de la propagande de guerre. Démons universels et fort anciens, mais est-ce une raison. Lire la suite

Propagande et novlangue néolibérales, sans nous ! – «L’épargne»

épargne333

 

Bonjour !

Il faut déconstruire le vocabulaire de la propagande.
Il faut se désolidariser de la novlangue néolibérale.

Travaux pratiques d’aujourd’hui:
«épargne» et apparentés.

Prenons-en juste deux usages actuels :
1. Il se dit dans la presse que la Banque Centrale Européenne est de plus en plus critiquée en Allemagne, parce que sa politique serait de moins en moins favorable aux « épargnants » allemands.
Ah. Lire la suite

Purée je suis dans la purée

ordi2--© Robert Capa Copyright By Cornell Capa Magnum Photos
D’après © Robert Capa Copyright By Cornell Capa Magnum Photos (Chute d’un combattant républicain touché par une balle à la guerre d’Espagne.)

 

Purée
je suis dans la purée.

Depuis hier matin
j’ai un nouvel ordinateur.

Un ordi dit
de bureau
un ordi dit
un ordidi
de bureau.

Tous sont des ordidis.

Ordidi par ci
ordidi par là
ordidi le meilleur
ordidi pas cher
ordidi le plus beau Lire la suite

Maître Eolas

Eolas

C’est sous ce pseudonyme que signe un avocat sur Internet.
Depuis des années.

Il a commencé par un blog, et maintenant il twitte comme il respire.
Fini de s’ennuyer lorsqu’il attend dans les couloirs de la justice.

Il donne de l’air à des milliers de paires de poumons!
Les assurances soins de santé devraient le financer.

https://twitter.com/Maitre_Eolas

Fleurs vénéneuses et camélias, de saison

valls-taubira111
D’après une photo du JDD

Bonjour !

Les fleurs vénéneuses du socialisme de gouvernement à la française …continuent d’embaumer, et d’animer les amateurs de parfums plus délicats.

1.
Pour le philosophe italien Giorgio Agamben, l’état d’urgence n’est pas une protection de la démocratie, mais au contraire accompagne en général les dictatures.
Il a longuement étudié le nazisme et le fascisme italien, et vient de consacrer un livre à la Stasi, la police politique de l’Allemagne de l’Est.
Son article « De l’Etat de droit à l’Etat de sécurité », dans Le Monde, a fait du bruit, et je le joins en PDF.
Agamben dit que le peuple, prétendument seule source de légitimité jusqu’à présent, devient, dans la logique de ce qu’il faut reconnaître comme une progression vers l’État de sécurité, un sujet dépolitisé qui n’existe plus que dans les sondages et dans les rares consultations électorales. Au bout de ce chemin, le peuple ne peut plus être politique que dans une revendication identitaire du « nous » opposé à l’étranger et à l’ennemi.
Agamben ajoute que la mise entre parenthèses du pouvoir judiciaire tend à abandonner les voies de vérité et de preuve ordinaires au profit d’une incertitude du soupçon, qui pèse autant sur les citoyens (Qui est coupable et de quoi ?) que sur la menace elle-même, laquelle devient une source invérifiable du pouvoir des exécutifs.
Car dans cette configuration comme dans toute autre, les pouvoirs ont intérêt à cultiver le montage qui leur assure une place. Et ils ne s’en privent pas!
Vous aurez remarqué comme moi que François Hollande, discrédité par son absence totale d’alternance et allant à la bérézina et à la ‘pasokisation’ de son parti, se refaisait précocement une santé sondagière par des postures militaristes à l’étranger, qui lui vont comme un gant de crin à un pingouin. Aujourd’hui, il poursuit dans cette ligne en surfant sur la vague terroriste. C’est la seule possibilité de survivre politiquement que se sont trouvée les élites de ce parti.
L’avenir est radieux.
Bientôt, nous éviterons les voyages en France comme nous les avons évités en Espagne du temps de Franco. Certains de mes amis évitent déjà la Provence.

2.
Ces fleurs vénéneuses, le maire d’extrême-droite de Béziers, Robert Ménard, champion de l’enfumage et des faux semblants, est ravi de les respirer.
Voici ce qu’il a « tweeté » le 23 décembre:

RobertMénard_BatailleDesIdées
https://twitter.com/RobertMenardFR/status/679642701122416640

3.
Manuel Valls déclare au JDD : « Une partie de la gauche s’égare au nom de grandes valeurs » .
Mais où va-t-il chercher ses certitudes? C’est hallucinant.
Hallucinant en première réaction, car éthiquement incompréhensible pour les naïfs et les braves gens, le Manuel de Matignon est, au vrai, conceptuellement très simple et simplet. C’est la logique des « pompeux cornichons » qui veulent le pouvoir. Lisez donc, si vous l’avez zappé, Agamben au point 1. Pour la cornichonnerie pompeuse, qui est un label belge offert à la terre entière, voyez votre moteur de recherches.

Bref, La Parisienne libérée chante « Enfin débarrassés du socialisme » .  (Voir point 5.)

4.
Le Français Mourad Benchellali est décrit par la journaliste comme « militant anti-radicalisation ».
Cet ancien combattant en Afghanistan, ex-détenu à Guantanamo, vit aujourd’hui, pacifié et engagé, dans son quartier d’origine près de Lyon, Les Minguettes à Venissieux.
Il a été l’invité d’Alexandra Bensaid sur France-Inter, pour aborder la question de la constitutionnalisation de l’état d’urgence et la déchéance de la nationalité.

Etat d’urgence, radicalisation des jeunes… par franceinter
6 minutes 58

…Il me semble que si la république française n’est pas capable d’entendre ce genre de voix-là, elle s’autodétruira, comme le susurre, encore elle, La Parisienne libérée. (Ci-dessous.)
Pour le moment, je suppose, et j’espère, que Benchellali trouve une manière ou l’autre de vivre sur un budget de la jeunesse, de la culture ou de l’éducation populaire, ce qui est ou serait très bien. À préserver!

5.
La Parisienne libérée et ses vidéos, c’est tout un monde décalé et percutant de « Rythm and News » et de chansons politiques, depuis quelques années déjà.
Son JT a été initié et se poursuit avec le soutien de Mediapart. Ici son édition spéciale, « Etat d’urgence »:

Entre autres perles: « Le terrorisme ne détruira pas la république, car c’est la république qui s’auto-détruira« , et « L’homme providentiel assigné à présidence » .

Chaque mot compte, avec La Parisienne libérée. Elle me rappelle Woody Guthrie qui écrivait sur ses guitares: This Machine Kills Fascists (« Cette machine tue des fascistes« )
Une phrase violente, certes, mais en paroles et en musique ! On a vu pire, comme violence.

6.
Pierre Rosanvallon :

Est-ce une immigration mal maîtrisée qui a contribué à déstabiliser le fragile pacte républicain ?
En France, on continue à parler d’immigrés à propos de personnes qui sont intégrées depuis deux ou trois générations. On ne dirait pourtant jamais de Nicolas Sarkozy qu’il est immigré parce que son père est issu de la petite noblesse hongroise. Ni de Manuel Valls dont le père était un peintre catalan.
(…)
Car si l’Algérie n’est pas devenue française ce n’est pas simplement du fait de la révolte des Algériens, mais aussi parce que les autorités rêvaient et mentaient. Elles parlaient d’universalisme mais refusaient l’égalisation des niveaux de vie. Il y a donc eu une désoccidentalisation de ces populations à la mesure des déceptions et des échecs qui se sont répétés sur le terrain de l’intégration.

« Une communauté d’effroi ne doit pas conduire à l’illusion de l’unité » Paru dans Le Monde** du 11 février 2015, et republié actuellement.

7.
** Mon observation se confirme, que le journal Le Monde, qui s’est notablement droitisé en matières économique et sociale ces dernières années, est monté au créneau d’une certaine veille démocrate dans notre affaire.
J’ai vu, en revanche, un titre de presse selon lequel Valls et Hollande feraient un malheur parmi les lecteurs du Figaro. Quelqu’un a-t-il des observations?

8.
On arrive à la fin. Désolé (c’est pas vrai) pour la longueur !

…Et bonne journée !

Guy

9. Post-scriptum de saison, pour le repos de l’esprit

Camélia_bureau_WP_20151229_10_01_22_Pro
Mon camélia blanc, en fleurs depuis le 20 décembre – Jusqu’en 2013, c’était à partir des 5-10 janvier

J’aime les raisins glacés parce qu’ils n’ont pas de goût,
les hommes riches parce qu’ils n’ont pas de cœur
et les camélias parce qu’ils n’ont pas de parfum.

Marguerite Gautier, dans La Dame aux camélias, d’Alexandre Dumas fils

______________________________

Crédit bibliographique : Maxime alias Jean-Marie Lamy.

Chose connue: l’état d’urgence, c’est toujours comme ça

Etatdurgence-loizeau
Etat d’urgence: à Paris, les CRS n’aiment pas l’harmonica – Photo Manon Loizeau

 

…C’est bien pourquoi on ne devrait décréter l’état d’urgence qu’exceptionnellement, et pas à la petite semaine ni pour des mois !

N’hésitez pas à consulter de temps en temps le blog du Monde, « Vu de l’intérieur – Observatoire de l’état d’urgence »:

21 décembre 2015 – Improvisation, ratés, brutalité : plus d’un mois dans une France en état d’urgence Lire la suite