Richard Desjardins: « Compter les morts », dans sa chanson « Le bon gars »

 

« Compter les morts »?
C’est dans la chanson « Le bon gars » de notre ami Richard Desjardins, que l’on peut écouter ici:                     

tout en lisant le texte, comme écrit ci-dessous sur https://laboiteauxparoles.com/titre/7452/le-bon-gars :

 

 

Le bon gars

Quand j’vas être un bon gars
Pas d’alcool, pas d’tabac
Moi rester tranquille
Moi payer mes bills
J’m’en vas apprendre l’anglais
Ma l’apprendre pour le vrai

Quand ma être un bon gars
Pas d’alcool, pas d’tabac
Moi mettre des bobettes
M’as lire la gazette
M’as checker les sports
Moi compter les morts

M’as passer mon check-up
M’en vas faire mon ketchup
On va voir c’qu’on va voir
M’as m’forcer en ciboire

Quand j’vas être un bon gars
Pas d’alcool, pas d’tabac
J’vas avoir l’esprit d’équipe
Impliqué, tout’ le kit
M’as cramper en masse
M’as m’tailler une place

Quand j’vas être un bon gars
M’as gravir les échelons
M’as comprendre mon patron
M’as faire semblant
Qu’y est intéressant

L’argent va rentrer
Pas trop trop mais steady
Ma photo laminée
«L’employé de l’année»

Quand j’vas être un bon gars
M’en vas les inviter
M’en vas faire un party
Des sushis, des trempettes
Amène-z-en, m’as m’en mettre
M’as m’en déboucher une
Une fois n’est pas coutume

Là tout le monde va s’mettre
Tout le monde va s’mettre à parler
BMW, CLSC, TP4, IBM
TPS, PME, PDG, IGA
OCQ, OLP
Pis moi sur mon bord
Moi tomber dans l’fort

À onze heures et quart
M’as les crisser dehors
M’as sauter dans mon char
Moi descendre à Val-d’Or

Bon ben là ça va faire
Moi descendre en enfer
M’as flamber ma paye
M’as aller vendre des bouteilles

M’as rouler mon journal
M’as câler l’orignal
Moi virer su’l’top
Pas de cadran, pas de capote
Moi trouver mon nom
Tatoué sur son front
A va dire: «Aaaaaaahhhhhhhh!
Enfin un bon gars!»

Après ça après ça j’vas être un bon gars
Pas d’alcool, pas d’tabac
Moi rester tranquille
Moi payer mes bills
M’en vas apprendre l’anglais
M’as l’apprendre pour le vrai
Sport, Smat and Blood
Y vont m’aimer en Hérode
Excellent citoyen
Pas parfait mais pas loin
M’as manger du poisson
M’en vas faire du ski d’fond
M’as m’acheter des records
De Michel Rivard
M’as faire semblant
Qu’c’est intéressant

Quand j ‘vas être un bon gars
Pas d’alcool, pas d’tabac

Quelques remarques sur le revenu universel

thinkerview.com (1 heure 29 minutes)

Bonjour!

Le revenu universel, dit aussi allocation universelle ou revenu de base, qui serait octroyé inconditionnellement à tout·e citoyen·ne, indépendamment de toute activité, toute autre rémunération ou toute condition de patrimoine, est un sujet qui traverse toutes les orientations politiques. On le voit défendu de la gauche de gauche à l’extrême-droite, ce qui donne à méditer…
Lire la suite

1933: Citroen, le bordel capitaliste, dit par Jacques Prévert

André Citroën perdit des millions au casino et licencia tous les ouvriers des quais de Javel (là où se situait sa plus grosse entreprise)        (histoiresordinaires.fr)

On avait vu en 1925 une publicité lumineuse pour Citroën prendre toute la hauteur de la tour Eiffel. Elle est évoquée dans le texte. Les millions joués aux casinos aussi. Les réductions de salaire de même. Lire la suite

Bonne bonne année année 2019 2019 !

Fresque murale du graffeur Blu, Berlin-Kreuzberg, 2008

 

En ville.

– Ah, bonjour toi!
– Oui, bonjour!
– Tout va bien?
– Pas mal, pas mal, on se plaint pas, on se plaint pas.
– Tu parles pour deux? …Pour ta compagne aussi?
– Non. Je répète ce que j’aime dire ou proférer.
– Ha ha. …Proférer est un terme biblique, divin, blasphématoire.
– Logique parfaite. Lire la suite

Les bullshit jobs ou « boulots à la con » de David Graeber, par Yusul

 

Ha ha!
Et bonjour!

Cela faisait longtemps que je voulais ici présenter le brûlot de David Graeber, auteur de l’expression « les 1 % » lors du mouvement Occupy Wall Street, et de la monumentale Dette – 5.000 ans d’histoire.

Son Bullshit jobs a d’abord été un petit article, une parenthèse. Mais elle a fait le tour du monde, et du coup David a étoffé le propos. Il en a fait un petit livre. Lire la suite

Friedrich Dürrenmatt: « Quand l’État t’enseigne à tuer, il se fait appeler patrie. »

Bonjour!

L’écrivain suisse Friedrich Dürrenmatt est aussi l’auteur de cette question merveilleuse: « Les dinosaures on vécu 150 millions d’années. Comment imaginez-vous une croissance équilibrée de 150 millions d’années? »

 

https://www.youtube.com/watch?v=AVp1p3Vz2jo&list=PLWeY8LNxqO2YgK4pBldhPda7CB_-jeGIg

Ici le texte en occitan et en français   http://www.antiwarsongs.org/canzone.php?id=6983

En allemand, ça sonne bien aussi, « Vorsicht, Arbeit! » http://www.arap.so36.net/stuff/work/work.html

Ouvrier cordiste

Source alti81.fr

Bonjour!

Un jeune homme de 21 ans est mort au travail. Son métier: ouvrier cordiste.
Ouvrier itinérant, mal payé, ayant pris en charge les frais non nuls de sa formation et de son équipement.

Ah… L’économie de concurrence libre et non faussée est une farce sinistre!
S’il en était autrement, ces travaux seraient chèrement payés et sévèrement encadrés.
La « main invisible » de la propagande est connue: elle est celle des actionnaires et du grand management. Le personnel politique en relais. La cupidité ordinaire.

L’histoire de Quentin est dans le magazine Basta: https://www.bastamag.net/Quentin-un-bon-gamin-mort-enseveli-dans-un-silo .
On peut soutenir ce journal internet indépendant!
Il est précisément ce mois-ci dans sa campagne annuelle de récolte de dons: https://www.bastamag.net/Basta-lance-sa-campagne-de-dons-et-a-besoin-de-vous-538.

Bien tristement,

Guy

Emmanuel Macron est un extrémiste

Tête typique d’extrémiste. Attention à votre apparence, car la police agit au faciès.
Tête typique d’extrémiste, interprétée par un logiciel de la police. L’analyse spectrographique, manifestée par les barres verticales, ne laisse aucun doute.

(Temps de lecture: 5 minutes)

Bonjour!

Le commentaire politique de convention dit: Macron est du centre. Lire la suite

Les travailleurs pauvres en Allemagne

Dominique Méda, sociologue et philosophe

 

Bonjour!

Vous avez remarqué que je fais du Germany bashing? Mon dossier à charge chez les bien-pensants s’alourdit donc ici, après mon dernier billet, le précédent, et quelques autres!

Je me suis toujours méfié des vertus officielles et claironnées par les pouvoirs, et dans le cas de la vertueuse Allemagne, disons celle d’Angela Merkel pour faire image, et tueuse de quoi me demande mon cerveau droit, il faut dire que la vertu est bien mal vêtue. La vertu allemande me donne bien des arguments.

Une autre raison de jeter un regard critique sur la Deutschland GmbH, comme on dit les USA Limited, et là mon cerveau droit me demande: limité en quoi, une autre raison d’ouvrir les yeux avec circonspection réside dans, outre le fait premier que nous aimons l’intelligence, ce deuxième fait qu’en ce moment la politique d’Emmanuel Macron concrétise en les épanouissant ses promesses de campagne, et ce troisième fait qu’avec quelques autres la législation allemande du marché du travail est un modèle pour Emmanuel. Vous avez demandé du Macron? Vous aurez du Merkel.

Le modèle allemand mérite un examen très sérieux. Il fige une construction européenne mortifère pour les peuples, ce qui est déjà fort clair pour les pays en difficulté, et va le devenir de plus en plus pour les autres, en priorité pour ceux qui se donneront des dirigeants plus conformes à la modernité, hein Macron, …des affaires. (**)
En attendant que les crispations Deutschland GmbH rendent impossible la continuation de l’euro et de la dite Union.

…Le sujet du jour, c’est un court extrait, de 33 secondes, du passage de la sociologue française Dominique Méda sur les ondes de France Inter:

– Le taux de pauvreté des salariés en Allemagne est de 23 %, contre 8 par exemple en France. C’est énorme, c’est tragique, et bien entendu c’est très largement « pas vu à la télé » . Rappelons que les sociologues avaient dû créer la catégorie de « travailleurs pauvres » pour désigner des gens qui, bien qu’ayant du travail à temps plein (souvent deux ou trois temps partiels) n’échappaient néanmoins pas à la pauvreté, par exemple en n’arrivant pas à un logement correct et logeant dans une voiture ou une caravane. Au début, la notion servait essentiellement, parmi les pays riches, aux États-Unis, et c’était un scandale qui ne s’ébruitait guère au-delà des murs des universités. Depuis quelques décennies, les travailleurs pauvres existent aussi dans les pays européens même riches. Je n’ai pas sous la main les résultats d’une enquête qui chiffre en Allemagne la proportion d’enfants pauvres, ne disposant pas, soit d’un repas chaud par jour, soit de deux paires de chaussures, mais je peux vous assurer que le chiffre est horrible, et que c’est à se demander à quoi sert, et à qui sert, le formidable enrichissement matériel de nos sociétés.

– L’Allemagne a-t-elle créé des emplois? Oui. Quatre millions, entre 1994 et 2014. Mais, précise Dominique: avec une masse inchangée de 58 milliards d’heures de travail par an.
Comment on fait ça? …Forcément, avec des emplois partiels.
Les employés à temps partiel échappent donc à la statistique des chômeurs, alors qu’ils sont chômeurs à temps partiel.
100 % des travailleurs à 50% de travail partiel, qui font 50 % de chômage arithmétique,  feraient 0 % de chômage dans les statistiques officielles et dans votre journal préféré. N’est-ce pas merveilleux?

À demi-vide, ce verre-là est toujours plein. Nous sommes dans la propagande.

 

 

*   *   *

Note
(**) A contrario le Portugal a rompu avec les prescriptions austéritaires de l’UE, tout en recevant un accessit de la Commission, grâce à une croissance remarquable et surtout (du point de vue des troïkards) en satisfaisant à la norme des traités sur le déficit budgétaire.
Le Portugal est dirigé par un gouvernement socialiste minoritaire, appuyé au coup par coup par une opposition de gauche en mesure de lui donner la majorité. Les communistes et le bloc de gauche, au final, pilotent le navire vers leurs objectifs prioritaires: relèvement des minima sociaux et des retraites, préservation de l’emploi public, préservation du système de santé…
Le Portugal est sans exemple dans l’Union. Et bien entendu, pas « vu à la télévision »!
Une piste pour le PTB, Paul Magnette?