Le Rojava, c’est pas fini !

Bonjour!
Condroz belge évoque avec enthousiasme le Rojava depuis février 2018. J’y ai donné des liens vers des articles, un livre, et un formidable reportage filmé de Chris Den Hond et Mireille Court. D’autres articles ont ici parlé du Rojava.
Le fédéralisme démocratique appliqué dans ce territoire du nord et de l’est de la Syrie est une aventure politique sans précédent dans l’histoire humaine des derniers siècles. Les cultures différentes, Kurdes, Arabes, Syriaques, Turkmènes, chrétiens, Tcherkesses, …, coexistent comme jamais dans ce territoire de potentiellement quatre millions d’habitants. > Lire la suite

Kedistan.net – Les chats vous parlent de la Turquie vivante

Bonjour!

Je vous présente le magazine web Kedistan.net. Son nom vient du turc « kedi », le chat.
…Ou plutôt, je laisse Estelle Amy de la Bretèque vous le présenter. Estelle est musicienne et anthropologue, ou anthropologue et musicienne (attention, c’est une tribu!), chercheuse et auteure, dont le site http://www.ebreteque.net/ est tenu en français et en anglais. Assurant une très intéressante rubrique sur Kedistan.net, voici ce qu’elle en dit:

kedistan-profil-logo-230x230Kedistan – « le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil ». Ce web magazine à l’esprit original et libertaire traite de l’actualité du Moyen-Orient en général, de la Turquie en particulier, des chats, et de culture subméditerranéenne.

Lire la suite

Turquie. Entre eux et lui, c’est une histoire d’amour

Erdogan et son peuple

Recep Tayyip Erdogan, le président qui veut exaucer les désirs de son peuple 

C’est dans Le Monde ou ici:

Le président Erdogan favorable à la peine de mort « si le peuple le veut ».

 

Post-scriptum du 29 octobre 2016:
C’est parti!
Il en a de la chance, ‘le peuple turc’ : son président exauce ses désirs!
« L’Occident dit ceci, l’Occident dit cela. Excusez-moi, mais ce qui compte, ce n’est pas ce que dit l’Occident, c’est ce que dit mon peuple« , a déclaré Recep Tayyip Erdogan.

C’est une bonne combine, une excellente combine.
Tous ceux qui seront déclarés ne pas appartenir au peuple auront droit à un billet exprès pour le paradis/l’enfer.
Logique circulaire parfaite, mortifère. Ceux qui m’aiment sont le peuple. Les autres en prison, ou à mort.
Les femmes turques en raffolent-elles? J’en vois plus d’une ici tirer la tête à leur mari applaudissant fièrement les rodomontades présidentielles. Les mecs adorent ça, et pas qu’en Turquie: les coups de menton, les coups de poing, les coups de couteau, les coups de canon. Ils se sentent grandir, avant le raccourcissement définitif. Et le monde ne manque pas de femmes qui aiment la virilité obtuse.

Heureusement il y a les dissidentes et les dissidents, de tous les pays.

Nous, on dit, à Ankara : « Si vous êtes malades, si vous êtes amoureux de votre drapeau, nous on vous dit, vous pouvez le garder, c’est cadeau ! Mais laissez-nous tranquilles. »

Soldate_kurde
Soldate kurde

 

Bonjour!

Ce titre est une des phrases de Zeki, réfugié kurde vivant en France depuis des années, après un périple qui l’a posé successivement en Irak et au Liban. Elle est extraite d’un intéressant entretien paru sur le site limousin lundimatin: https://lundi.am/La-resistance-kurde-la-Turquie-et-l-Etat-Islamique.

Qu’est-ce qu’un réfugié, pourquoi s’exile-t-on, qu’est-ce qu’un étranger, la cruauté du régime turc, de ses militaires et de ses policiers, la paix, la guerre, l’égalité d’âme de ce vieux militant, ce qu’il dit de la jeune génération kurde… Lire la suite