CoronaViral, 21 – Aurélien Barrau, bis


13 minutes 48

 

Bonjour!

Sollicité par France-Inter, Aurélien Barrau reformule sa conviction, déjà exprimée dans une réponse à l’invitation du lycée français de Madrid, reprise dans Condrozbelge le 29 mars , et que je partage absolument. En bref: le « retour à la normale » serait un retour à un cours suicidaire pour l’espèce humaine et une continuation de l’extinction de masse du vivant sur cette planète, déjà horriblement engagée. Ce vers quoi nous allons fera rétrospectivement, du drame de la pandémie SRAS-2, un « épiphénomène » .

Bref dialogue de confinement:

– Ah oui…, Aurélien Barrau. Il est à la mode, hein. C’est un narcissique.
– À la mode ? Narcissique ? …C’est tout ce que tu as à dire? Parle de la longueur de ses cheveux, tant que tu y es !
– …
– Si tu ne réfléchis pas un rien à son message, JE DIVORCE !

 

*    *     *

PS: Ici, la liste des billets de ma série « CoronaViral » .

CoronaViral, 15 – Pablo Servigne

 

Pablo Servigne, auteur et chercheur, créateur avec Raphaël Stevens du concept de collapsologie, à Montpellier, en octobre 2018.

Pablo Servigne, auteur et chercheur, créateur avec Raphaël Stevens du concept de collapsologie, à Montpellier, en octobre 2018. XAVIER MALAFOSSE / SIPA PRESS

Bonjour!

Pablo Servigne donne aujourd’hui un entretien au Monde. Il n’y a rien à redire sur sa vision parfaitement raisonnable. Je tiens juste à rappeler ceci: cette pandémie, ce n’est pas un virus. C’est un virus dans un certain environnement, et cet environnement est inextricablement humain et naturel et physique.

Je donne ci-dessous le texte entier, et aussi son enregistrement en PDF. Lire la suite

CoronaViral, 11 – Noam Chomsky, 91 ans, une perspective d’ensemble

 

Bonjour!

Noam Chomsky, 91 ans, est confiné en Arizona. Dans la vidéo ci-dessus, sous-titrée en français, il donne sa vision de ce que nous traversons.
Je me permets de relever l’essentiel tel que je l’ai reçu:
Cette pandémie est tragique, mais elle est peu de chose par rapport à celles qui pourront suivre et surtout aux deux risques majeurs auxquels nous sommes confrontés: le risque de guerre nucléaire et l’évolution du climat, pour laquelle il resterait à l’humanité UN AN pour prendre des mesures de limitation de la catastrophe. Il a fait 50 degrés au Rajasthan l’été passé, dans une région où existent deux centrales nucléaires. Et comme nous l’apprend la covid-19, l’Occident riche ne sera pas épargné. Lire la suite

CoronaViral, 8 – « Gérer l’urgence… puis réinventer l’avenir »

<em>Roger Milutin, dans lesoir.be</em>
Roger Milutin, lesoir.be

(Ici la liste de mes billets de la série CoronaViral)

Bonjour!

Il s’agit d’une tribune publiée par lesoir.be.

Faites votre choix… Je compte 337 signataires, tous francophones (belges). C’est la nouvelle doxa de toutes les gauches, de la caviar aux autres plus ou moins authentiques (quelques signataires sont au-dessus de tout soupçon), et en ce moment on a vu des économistes de droite et des conseillers de la diplomatie française en dire à peu près autant. « Réinventer l’avenir« , par des gens qui l’ont déjà inventé quelques fois sans doute. Cet ajout au catalogue des idées reçues va remplacer pour un temps le bon vieil antifascisme qui réunissait tout le monde sauf à l’extrême-droite, depuis plus de quarante ans. Une nouvelle bouillie, du genre « Ceci n’est pas une crise » , qui, elle, après un effet d’annonce, est devenue à peu près totalement inaudible, il est vrai presque mutique.

Je joins le PDF de la tribune du Soir bien qu’elle soit en accès libre, et aussi la liste des signataires triée dans l’ordre alphabétique, pour que chacun y reconnaisse les siens. Il y a 21 signatures étiquetées « citoyen » ou « citoyenne », c’est encourageant.

Or… pourquoi pas une seule signataire flamande?
Voici la réponse du signataire bruxellois Henri Goldman:

N’y aurait-il pas de partenaires flamands disponibles ? Si, il y en a, mais ils sont d’une tout autre nature. En Flandre, de tels textes ne pourraient sans doute être signés que par des personnalités du monde académique, intellectuel et culturel ne représentant qu’elles-mêmes. [Ah! Les 337 signataires, 21 « citoyen-ne-s » mis à part, représentent donc d’autres qu’eux-mêmes? C’est cool!] Quant au middenveld flamand (la société civile instituée), il est en ce moment tellement fragilisé qu’il a plutôt tendance à faire le dos rond en attendant que ça passe. Les subsides qui le font vivre sont en train de fondre à toute vitesse et, pour certains acteurs importants du monde associatif, c’est de leur survie qu’il est question.

La culture en Flandre est massacrée depuis des mois par le gouvernement régional flamand, à la tête duquel vient d’arriver Jan Jambon de la NVA, parti qui était déjà dans ce gouvernement avant les dernières élections régionales de mai 2019. Ces gens-là se méfient de la culture et de l’intelligence, dont ils ignorent qu’elles ne suffisent pas à préserver de la connerie ni de la sociopathie.

Pendant ce temps, Merkel vient de débloquer, pour cause de coronavirus, 50 milliards d’euros (cinquante) pour la culture dans son pays.

 

*    *    *

PS: allez donc comparer cette « bouillie » avec le discours de Noam Chomsky.
– Vous trouverez ici la liste des billets de ma série « CoronaViral » .

 

CoronaViral, 3 – À l’union nationale, nous préférons l’entraide générale

(Ici la liste de mes billets de la série CoronaViral)

 

Appel du 21 mars, présenté ici avec l’image et les intertitres de Reporterre.net.

À l’union nationale, nous préférons l’entraide générale

Durée de lecture : 13 minutes

21 mars 2020 / Covid-entraide France

L’entraide et l’auto-organisation doivent fleurir en période de confinement, affirment les signataires de cette tribune, pour que le néolibéralisme ne reprenne pas ensuite sa domination comme avant.

Cette tribune est publiée simultanément sur plusieurs médias indépendants, Bastamag, Lundi Matin, Mediapart, Politis et Terrestres.


Depuis une semaine la France est entrée dans une nouvelle réalité vertigineuse. Le Covid-19 n’est plus une « petite grippe », selon nos gouvernants, mais la « pire crise sanitaire depuis un siècle ». Un choc intime qui nous fait trembler pour nos proches et toutes les personnes particulièrement fragiles. Une secousse géopolitique qui fait s’effondrer la mondialisation néolibérale comme un château de cartes. 2019 avait été une année d’incendies ravageurs en Australie, Amazonie et ailleurs, et d’immenses soulèvements populaires. 2020 a d’ores et déjà les traits d’une paralysie totale, une crise systémique majeure.

Cette pandémie achève de rendre irrespirable la vie dans Lire la suite

Deux mille vins? Il faudra…

Sous terre, dans le métro à Paris.

Bonjour!

Vous pouvez mettre le son, c’est mon piano. On ne sait pas ce que la musique raconte, mais étant des mêmes doigts sur un autre clavier, supposons qu’elle dise quelque chose, qui peut-être recouvrira le retard que j’ai mis et les difficultés que j’ai eues à écrire ces voeux.

…Les voeux de nouvel an sont-ils une parenthèse qui ferait abstraction du moment ou de l’époque ? Si certains peuvent s’y limiter, Condroz belge ne peut s’y résoudre.

Je ne cache pas devoir beaucoup à Karl Marx, si imparfaitement que je puisse le connaître. La lutte des classes me paraît de loin la meilleure façon de décrire l’histoire, même si elle est souveraine a posteriori plus que pour construire l’avenir. Ceux qui avec le marxisme ont cru disposer de la science de l’histoire, je pense aux trotsko-léninistes de 1917, ont été poussés à de terribles errements: dame, si la révolution est une science, elle ne souffre qu’une seule réponse à chaque étape, et ces camarades qui avaient partagé les geôles tsaristes se sont entretués pour la « ligne juste », avant de créer une nouvelle et originale classe prédatrice, celle des propriétaires de la classe ouvrière. Heureusement cela n’efface pas ce qu’il y a d’intéressant et de puissant chez le vieux Karl.
Cependant, lorsque j’ai lu, cet été, la somme de Jared Diamond, Effondrement, ma vision de la lutte des classes en a pris un sacré coup. Lire la suite

Les constats de Gail Bradbrook, co-fondatrice d’Extinction Rebellion

Bonjour!

La Britannique Gail Bradbrook est docteure en biophysique moléculaire, elle est donc capable de parcourir la littérature scientifique et d’en présenter l’état actuel. C’est lors d’une réunion chez elle qu’a été fondé le mouvement aujourd’hui mondial Extinction Rebellion (XR), qui alerte et agit sur le péril climatique, environnemental et humain, et a choisi pour moyen d’action la désobéissance civile non violente. Cent cinquante Britanniques se sont déclarés prêts à aller en prison pour leurs actions, et chacune-chacun chez XR choisit le niveau de risque accepté.
Dans l’exposé ci-dessus, Gail Bradbrook parle d’abord des constats, et ensuite du mode d’action choisi. Mon billet présente ici la première partie de cette conférence (28 minutes). Lire la suite

Champs …de bataille – L’agriculture en Wallonie, en Europe et ailleurs

Bonjour!

Voici une belle vidéo de toutvabien.tv (sur youtube : http://youtube.toutvabien.tv), chaîne télévisuelle d’Esperanzah.be. (34 minutes)

Cette vidéo est belle parce que de résistance, dans un monde un rien désespérant.
L’agriculture doit absolument échapper aux logiques du libre-échange et de la financiarisation. Les régions wallonne et flamande ont un vrai pouvoir de refus du Ceta ou du Mercosur, ces traités qui nous tirent vers le bas et vers le mur. Lire la suite