L’erreur logique (ou pire) du « modèle emmental » appliqué à la protection contre le Covid-19

(On peut cliquer pour agrandir l’image. Remarquez bien ce que fait une « souris de la désinformation » dans l’illustration.)

 

 

Bonjour!

Regardons bien cette illustration qui circule sur Internet. Elle a été produite par Ian MacKay, virologue de l’Université du Queensland en Australie.

Elle explique comment se protéger du covid-19. L’idée n’est pas bête, et elle a ses lettres de noblesse scientifiques.
Le « modèle  du fromage suisse » est un modèle de causalité des risques industriels, introduit vers 1990 par le professeur Reason de Manchester,  (Wikipedia FR ),  et source de nombreux développements ultérieurs. Lire la suite

CoronaViral, 29 – François Gemenne voit dans les politiques anti-covid se dessiner la tyrannie du risque zéro

afitac.com

 

Bonjour!

François Gemenne a cosigné avec Olivier Servais, anthropologue à l’UCLouvain, une tribune intitulée « Crise de la Covid-19: la tyrannie du risque zéro », publiée par lesoir.be le 15 août 2020, dans une série mise en ligne gratuitement par le journal, mais que je donne néanmoins ici en PDF.
Cette tribune centrée sur le risque zéro laboure et prend pour titre un poncif d’ordinaire réservé aux gouvernants pour excuser les limites de leurs actions, placé le plus généralement sous la forme du truisme « Il n’y a pas de risque zéro », très répandu aussi dans le monde des affaires. C’est vraiment une formulation de communicants!, et il n’y a pas jusque là de quoi casser trois pattes à un canard.
Notre époque est envahie par la statistique. Les événements prévisibles ne sont plus certains: ils sont probables à 99,… %. Ainsi parle désormais la science, comme le GIEC n’a cessé de le faire en toutes rigueur et honnêteté, trop longtemps sans doute, jusqu’à ce que l’effroi dans ses rangs ait fait sortir les scientifiques de leur réserve probabiliste.
Grande nouvelle donc, « Il n’y a pas de risque zéro » : une phrase en principe plus taillée sur mesure pour Maggie De Block ou les bateleurs de la politique spectacle que pour des universitaires es qualités. Mais allez savoir. Lire la suite

CoronaViral, 28Condroz belge a testé pour vous la boule de cristal BdC XXX Basic 2.0

 

Bonjour!

Condroz belge vient de se livrer à une première étude de marché sur un de ces produits que la pandémie covid-19 porte au firmament des ventes. Après la distribution gratuite de diplômes en tous genres, d’expert-en-épidémiologie-multi-terrains à tenancier-de-la-seule-ligne-politique-et-d’analyse-anti-covid-universelle-et-responsable, et négligeant les offres de masques désormais aussi abondantes que peu contrôlables, nos services se sont intéressés à la BdC ou boule de cristal. Nous avons écarté les produits nord-américains, chinois, et européens produits en Chine, pour nous limiter à une offre locale déjà bien fournie.

Voici donc les prédictions que cette première boule de cristal, la BdC XXX Basic 2.0, nous propose après application minutieuse de la doc livrée avec le produit. Lire la suite

CoronaViral, 28 – La Belgique a foiré !

https://bx1.be/dossiers/coronavirus/deces-suite-au-coronavirus-en-region-bruxelloise-un-epidemiologiste-conteste-les-chiffres/

 

 

Bonjour!

Ceci est un billet rapide, où toute la coloration lyrique, titre compris, et les erreurs éventuelles, sont de Condroz belge.

Voici un entretien au Vif, et un à la Rtbf, de Philippe Laurent, médecin épidémiologiste, fondateur de MSF-Belgique et son premier directeur, directeur ensuite de la Croix Rouge Belgique, journaliste médical.

La Belgique a foiré ! « Désinvolture », méconnaissance du terrain, chiffres favorables et « rassuristes », par exemple cette fameuse moyenne sur 7 jours, alors que le propre de la réponse à cette maladie c’est d’anticiper, exclusive des experts académiques et non de terrain (ou dirais-je, de la médecine de catastrophe, de la médecine humanitaire). Le dépistage et le traçage sont complètement dépassés et inopérants aujourd’hui, à Bruxelles qui vient de distancer de loin Madrid dans les difficultés, et en Wallonie. Nous verrons si la Flandre suivra ou pas. Lire la suite

CoronaViral, 8 – « Gérer l’urgence… puis réinventer l’avenir »

<em>Roger Milutin, dans lesoir.be</em>
Roger Milutin, lesoir.be

(Ici la liste de mes billets de la série CoronaViral)

Bonjour!

Il s’agit d’une tribune publiée par lesoir.be.

Faites votre choix… Je compte 337 signataires, tous francophones (belges). C’est la nouvelle doxa de toutes les gauches, de la caviar aux autres plus ou moins authentiques (quelques signataires sont au-dessus de tout soupçon), et en ce moment on a vu des économistes de droite et des conseillers de la diplomatie française en dire à peu près autant. « Réinventer l’avenir« , par des gens qui l’ont déjà inventé quelques fois sans doute. Cet ajout au catalogue des idées reçues va remplacer pour un temps le bon vieil antifascisme qui réunissait tout le monde sauf à l’extrême-droite, depuis plus de quarante ans. Une nouvelle bouillie, du genre « Ceci n’est pas une crise » , qui, elle, après un effet d’annonce, est devenue à peu près totalement inaudible, il est vrai presque mutique.

Je joins le PDF de la tribune du Soir bien qu’elle soit en accès libre, et aussi la liste des signataires triée dans l’ordre alphabétique, pour que chacun y reconnaisse les siens. Il y a 21 signatures étiquetées « citoyen » ou « citoyenne », c’est encourageant.

Or… pourquoi pas une seule signataire flamande?
Voici la réponse du signataire bruxellois Henri Goldman:

N’y aurait-il pas de partenaires flamands disponibles ? Si, il y en a, mais ils sont d’une tout autre nature. En Flandre, de tels textes ne pourraient sans doute être signés que par des personnalités du monde académique, intellectuel et culturel ne représentant qu’elles-mêmes. [Ah! Les 337 signataires, 21 « citoyen-ne-s » mis à part, représentent donc d’autres qu’eux-mêmes? C’est cool!] Quant au middenveld flamand (la société civile instituée), il est en ce moment tellement fragilisé qu’il a plutôt tendance à faire le dos rond en attendant que ça passe. Les subsides qui le font vivre sont en train de fondre à toute vitesse et, pour certains acteurs importants du monde associatif, c’est de leur survie qu’il est question.

La culture en Flandre est massacrée depuis des mois par le gouvernement régional flamand, à la tête duquel vient d’arriver Jan Jambon de la NVA, parti qui était déjà dans ce gouvernement avant les dernières élections régionales de mai 2019. Ces gens-là se méfient de la culture et de l’intelligence, dont ils ignorent qu’elles ne suffisent pas à préserver de la connerie ni de la sociopathie.

Pendant ce temps, Merkel vient de débloquer, pour cause de coronavirus, 50 milliards d’euros (cinquante) pour la culture dans son pays.

 

*    *    *

PS: allez donc comparer cette « bouillie » avec le discours de Noam Chomsky.
– Vous trouverez ici la liste des billets de ma série « CoronaViral » .

 

Syndicalisme: la FGTB veut troquer des emplois wallons contre des morts au Yémen et ailleurs

Le fusil d’assaut FN-SCAR dans sa version H-TPR, de calibre 7.62, capable, dit la notice, de « blesser mortellement » à 700 mètres.

Bonjour!

Mon titre est un peu violent. Mais d’une part il est exact, et d’autre part il faut bien secouer les consciences anesthésiées, sans quoi je serais en délit de non-assistance à personne en danger. Je l’emprunte à une Lettre ouverte aux syndicats, de l’excellente Colupa, la Coalition Luxembourgeoise pour la Paix. (De la province belge du Luxembourg.)

Cela fait quelques jours que Condroz belge perd des neurones et se fait des cheveux blancs à lire les déclarations des syndicats, en particulier la FGTB, en défense des exportations d’armes wallonnes. Lire la suite

« Crépuscule, de Juan Branco, met l’oligarchie à nu » (Reporterre.net)

Je reprends ici le titre d’un article de Reporterre, qui commence par ces mots: « Un décorticage des mécanismes par lesquels le système oligarchique a placé Emmanuel Macron au pouvoir : c’est ce qu’opère le livre de Juan Branco, en flagellant les médias serviles qui servent l’oligarchie. Ils répondent par le silence. Mais le public a adopté un livre utile et qui mérite d’être lu.« 

Juan Branco est un cas. Âgé de moins de trente ans (il faut lire sa biographie sur Wikipedia!), âge qu’il atteindra en août prochain, il a fait un parcours brillant dans les grandes écoles de reproduction des élites françaises, accumulant les diplômes en littérature, science politique et droit, un doctorat à l’École Normale Supérieure (dont la thèse a été primée par la Cour pénale internationale et se trouve disponible en français et en anglais sur le site de l’université …Yale), des missions auprès de ministères français et à l’Onu.
Tout ça pour quoi? Pour nous produire un dissident irrévocable et étincelant, Lire la suite

Alain Finkielkraut, pauvre Blanc de la culture selon Pierre Bourdieu

Pierre Bourdieu

« Le problème que je pose en permanence est celui de savoir comment faire entrer dans le débat public cette communauté de savants qui a des choses à dire sur la question arabe, sur les banlieues, le foulard islamique… Car qui parle dans les médias ? Ce sont des sous-philosophes qui ont pour toute compétence de vagues lectures, de vagues textes, des gens comme Alain Finkielkraut. J’appelle ça les pauvres Blancs de la culture. Ce sont des demi-savants pas très cultivés qui se font les défenseurs d’une culture qu’ils n’ont pas, pour marquer la différence d’avec ceux qui l’ont encore moins qu’eux. »
(Entretien dans L’Hebdo, 14 novembre 1991) » Lire la suite