Le miracle de l’ail contre les piqûres de guêpes, abeilles et frelons

Cher Romaric Perrocheau,

Je viens de lire cet article du Monde qui parle de vous et de votre découverte: Une plante tueuse de frelons asiatiques découverte à Nantes (http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/08/09/une-plante-tueuse-de-frelons-asiatiques-decouverte-a-nantes_4718069_3244.html#AMOffYvLi0vGQJFY.99)

Je voudrais vous faire part des vertus « miraculeuses » du jus d’une gousse d’ail fraîchement coupée, que l’on frotte sur le point de piqûre de frelon, de guêpe ou d’abeille, fait à nous autres pauvres humains.

Je connais cela depuis ma tendre enfance, suis aujourd’hui grand-père, et j’ai eu l’occasion de le vérifier et d’en bénéficier, ainsi que ma famille, à de nombreuses reprises.
Je ne sais pas ce que ce remède aurait pu faire pour cet homme qui vient de mourir par choc anaphylactique consécutif à la piqûre d’un frelon qui se trouvait dans sa chaussure au moment où il y a mis le pied, mais, sans même poser cette question, je suis triste de voir comment une médication simple et quasi gratuite est à peu près autant ignorée qu’elle est efficace.

Je vous confie cette information même si elle n’est pas exactement dans votre sujet d’études, pour qu’au besoin vous la diffusiez auprès de professionnels plus directement intéressés, et je joins en post-scriptum les copiés-collés de deux courriers faits à des amis en ces temps de recrudescence de piqûres de guêpe dans ma région.

Avec mes meilleures salutations,

Guy Leboutte
Liège, Belgique

PS:

——– Message original ——–
Sujet:     RE: TR: Today in Liege – Attention : les guêpes sont en plus grand nombre cet été
Date :     Fri, 7 Aug 2015 13:41:15 +0200
De :     Guy Leboutte <guy@leboutte.eu>

J’ai eu exactement ça vers mes cinq-six ans. [Guêpe au fond d’une bouteille de bière de table] Heureusement, c’est sur la langue que j’ai été piqué.
Criant de douleur et de frayeur, j’ai vu sans comprendre ma grand-mère rentrer dans la maison sans me jeter un regard. Elle est revenue avec la demi-gousse d’ail qu’elle venait de trancher, et m’a frotté la langue avec la section suintante. Bilan: zéro gonflement.
J’ai donc toujours eu une ou deux gousses d’ail et un Opinel avec moi en vacances avec mes enfants.
J’ai utilisé ce remède un grand nombre de fois. Il est infaillible avec les piqûres de guêpes, abeilles et frelons.
Le frelon était provençal et s’était invité dans la voiture où j’occupais le siège du passager.

——– Message original ——–
Sujet:     RE: TR: Today in Liege – Attention : les guêpes sont en plus grand nombre cet été
Date :     Fri, 7 Aug 2015 14:17:06 +0200
De :     Guy Leboutte <guy@leboutte.eu>

Mon fils âgé de six mois dans son landau, referme sa main sur une guêpe (ou une abeille? celle des deux qui retire son dard après la piqûre.)
Sa mère et moi traitons à l’ail et, comme c’est sa première fois, nous filons aux urgences toutes proches, des fois qu’il serait allergique.
Le temps qu’un médecin arrive, le bras de Jérôme, qui avait d’abord doublé de volume, avait repris sa taille normale, et nous ne sommes pas arrivés, aucun des trois, à trouver le point de piqûre sur la main.
Le toubib commençait à nous regarder avec suspicion: d’abord nos histoires d’ail, et puis maintenant l’absence de signes probants…
On s’est dit qu’il nous prenait pour un cas de mythomanie à deux et Joëlle n’a pas osé, ou pas voulu, lui dire qu’elle était médecin elle aussi. On est filés en vitesse et on a attendu d’être dehors pour rigoler.

Ce contenu a été publié dans Les joies de la vie, Triomphes du capitalisme, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le miracle de l’ail contre les piqûres de guêpes, abeilles et frelons

  1. Très jolie photo comparant une des abeilles domestiques européennes avec ses cousines. Est-ce nous pourrions avoir une image qui inclurait aussi les bourdons, et puis une autre avec les moustiques, pour montrer le pyjama rayé du moustique « tigre »?

    Merci

  2. Hallet Joëlle dit :

    Oui, oui, l’ail, c’est très efficace contre les piqures de guêpes : d’abord retirer le dard s’il est resté fiché dans la peau, puis frotter avec de l’ail bien juteux ; les piqures de guêpes, très douloureuses, sont ensuite complètement indolores et pas d’oedème.
    La méthode ayant ses limites, mieux vaut filer dare-dare si je puis dire (!) vers un service d’urgence si la personne piquée est connue comme allergique aux guêpes.
    Par contre, en ce qui concerne le frelon, si j’ai bon souvenir, c’était sur la route de Cavaillon vers Lacoste, à la sortie de Robion précisément, l’effet positif de l’ail avait été moins impressionnant…
    Joëlle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.