« Ces vaches sont dangereuses et portent atteinte à la sécurité d’Israël » – Film palestinien en accès gratuit jusqu’au 15 novembre

Les_18_fugitives

Bonjour!

C’est l’histoire foutraque et réelle de dix-huit vaches achetées par un village de Cisjordanie à un Israélien pacifiste, pour se libérer de la dépendance au fournisseur de lait israélien.
Elle est racontée par le réalisateur palestinien Amer Shomali dans un film classé comme documentaire, et présélectionné aux Oscars.

Beit Sahour, faubourg de Bethléem, est une communauté de pointe dans une Intifada qui ne se résume pas à des lancers de cailloux, mais est riche, on le mesure bien avant la fin du film, de la résistance passive et non violente, celle des citoyens ordinaires, tissée de bonheurs et zébrée d’intelligence, d’amertume aussi. Car l’occupation est chose sinistre et sinistrement universelle, et si nos pays l’ont vécue brièvement, ici elle semble ne pas devoir connaître de fin.

Les vieux de Beit Sahour ont des têtes à la Léonard Bernstein ou à la Henry Kissinger. On pense à la Suède qui serait occupée par les Finlandais – se vengeant des agressions soviétiques. L’espèce humaine aime s’entre-dévorer.

Beit Sahour a pris l’habitude de nourrir ses enfants au lait de vache, c’est un mystère qui n’est pas évoqué dans le film. Or Beit Sahour n’a jamais élevé que des chèvres et des moutons. Quand ces quelques vaches sont achetées pour cesser de devoir acheter le lait à une coopérative israélienne car « Israël contrôle notre alimentation, notre eau, nos routes, il n’y a que l’air que nous respirons qu’Israël ne contrôle pas » , les débuts sont cocasses, et bientôt les vaches font figure de résistantes, ou presque.
Jusqu’à cet argument de l’occupant: « Ces vaches sont dangereuses et portent atteinte à la sécurité d’Israël » .

Ce documentaire est aussi, en partie, un film d’animation. Il est programmé sur Arte pour le 15 novembre, et d’ici là, Rue89 en offre le visionnage gratuitement.

Son titre: Les 18 Fugitives.

Rue89 :

 

Bravo, et bonne découverte si ce n’est déjà fait.

Guy

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à « Ces vaches sont dangereuses et portent atteinte à la sécurité d’Israël » – Film palestinien en accès gratuit jusqu’au 15 novembre

  1. X dit :

    Bien au-delà du « côté foutraque » et de la « cocasserie » des vaches, c’est un film émouvant, voire bouleversant, sans aucun pathos, avec des gens qui parlent vrai de leur lutte très intelligente contre une occupation qu’on sent si lourde, si étouffante, si menaçante aussi. Et les vaches ne manquent pas de poésie. Un lutte qui finira par être anéantie (avec un beuglement nostalgique tout à la fin). « Tout ça pour rien » comme dit l’interlocuteur de la fin, tellement il y a peu de place dans le monde pour ce genre de petit village qui prend sa liberté, sans armes autres que leur travail et leur façon de s’organiser, face à un pouvoir démesuré.

  2. X dit :

    Cher Condroz belge,
    Merci pour cette intéressante information. Je ne raterai pas cette histoire « foutraque et réelle » dimanche sur Arte et me permettrai d’y revenir sur ce blog….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *