Vincent Lindon : Aux oubliés de la start-up nation, il ne reste que la rue

Ce contenu a été publié dans Démocratie représentative, Droits humains, Gilets jaunes, Santé/Médecine, Triomphes du capitalisme, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.