Les dernières paroles d’un homme de quarante-six ans

George Floyd

Un lecteur m’écrit que chez lui l’illustration est toute noire.
Eh bien, l’image est noire pour tous. George Floyd est mort, et son écran est noir, tout noir: électroencéphalogramme plat.
Si vous y voyez des couleurs, consultez.

 

C’est mon visage
Je n’ai rien fait de grave
S’il vous plaît
S’il vous plaît
S’il vous plaît je ne peux plus respirer
S’il vous plaît
S’il vous plaît quelqu’un
S’il vous plaît
Je ne peux pas respirer
Je ne peux pas respirer
S’il vous plaît
(…  inaudible)
Peux plus respirer, mon visage
Je ne peux pas respirer
S’il vous plaît, le genou sur mon cou
Merde, je ne peux pas respirer
Je…
Je ne peux pas bouger
Maman
Maman
Je ne peux pas
Mes genoux
Mon cou
Ça y est
Ça y est
Je suis claustrophobe
J’ai mal au ventre
J’ai mal au cou
J’ai mal partout
De l’eau, quelque chose
S’il vous plaît
S’il vous plaît
Officier je ne peux plus respirer
Ne me tuez pas
Vous allez me tuer
Allez
Je ne peux plus respirer
Je ne peux plus respirer
Ils vont me tuer
Ils vont me tuer
Je ne peux plus respirer
Je ne peux plus respirer
S’il vous plaît monsieur
S’il vous plaît
S’il vous plaît
S’il vous plaît je ne peux plus respirer

 

 

Ce contenu a été publié dans Droits humains, Racisme, Vie quotidienne, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.