CoronaViral, 19 – On disait qu’il s’en sortait

 

Bonjour!

Deux heures du matin.
Nous lisons dans Le Monde : « Coronavirus : Luis Sepulveda, écrivain chilien, est mort du Covid-19 » . Oui, il est décédé ce 16 avril en Espagne, à l’âge de septante ans. Ou même, ce qui le rajeunirait, à l’âge de soixante-dix ans.
Diagnostiqué le 29 février, son épouse le déclarait dans un état stable à la mi-mars.
…Six semaines pour mourir.

Son livre « Le Vieux qui lisait des romans d’amour » , paru en 1992, est une merveille que j’ai lue deux fois: langue simple dénuée de tout vocabulaire rare, profondeur et liberté du conte. « Cette simplicité est la marque de ses livres, qu’il souhaitait accessibles au plus grand nombre et dans lesquels prévaut une sensibilité profondément humaniste » , nous dit Le Monde en termes un peu convenus. Ce livre qui ne se prétend pas écologiste, en est un des plus authentiques, nimbé d’une intelligence comme naturelle, rayonnante.

Tous ses livres traduits en français sont publiés par les éditions Métailié, petites et courageuses, qui avaient repéré « Le Vieux qui lisait des romans d’amour«  dans la langue d’origine, inaperçu du lectorat hispanique.
C’est ainsi le public français qui a offert à Sepulveda une renommée très vite mondiale, et l’auteur est resté fidèle à son éditeur hexagonal toute sa vie, ce qui n’est pas commun dans l’histoire universelle de l’édition: Gallimard l’aurait embrassé jusqu’à l’étouffement – persiflage qui n’engage que moi.

Selon Le Monde, Le Neveu d’Amérique, publié en 1996, est son meilleur.
Un recueil d’articles existe en français (dont je ne retrouve pas le titre malgré Internet, le livre étant je ne sais où dans mes cartons), qui parle de ses séjours annuels au Chili, d’un élevage industriel de saumons au sud du pays, avec les outrages au vivant qui l’accompagnent, d’un réveil la nuit, prémonitoire d’un tremblement de terre… Il est réconfortant d’y percevoir comment l’auteur habite le monde sous le ciel terrestre.
Luis Sepulveda, frère humain.

Guy

 

*    *     *

Post-scriptum:
PDF de l’article du Monde.
Ici, la liste des billets de ma série « CoronaViral » .

Ce contenu a été publié dans Covid-19, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.