Tchernobyl, trente ans aujourd’hui – « exactement comme le Luxembourg »

06_enginscontamines

Matériel contaminé stocké à Tchernobyl (Reporterre.net)

Quelle est la superficie de la zone interdite ?

2.600 km carrés. Exactement comme le Luxembourg. Cette zone interdite créée tout de suite après la catastrophe, a un statut très particulier, avec un périmètre de sécurité, des barbelés etc. Elle constitue un objet extrêmement intéressant et même mystérieux, où vous avez les horreurs de ces décharges multiples et variées, ce musée à ciel ouvert qu’est la ville de Pripiat, un radar immense qui est une construction extraordinaire – disons comme la Tour Eiffel posée à l’horizontale -, et puis une nature luxuriante et sauvage.

On trouve cet extrait dans un intéressant entretien donné à reporterre.net par Galia Ackerman, Tcherno-cover-webauteure franco-russe enquêtant depuis des années sur la catastrophe de Tchernobyl et la vie dans la zone qui l’entoure. Elle vient de publier le livre « Traverser Tchernobyl » aux éditions Premier Parallèle.

http://reporterre.net/Tchernobyl-risque-de-devenir-l-avant-poste-du-tourisme-industriel

Ce contenu a été publié dans Environnement/climat, Les joies de la vie, Nucléaire, Vie quotidienne, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Tchernobyl, trente ans aujourd’hui – « exactement comme le Luxembourg »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *