Se maquiller pour déjouer les systèmes de reconnaissance faciale

Un projet Cvdazzle, non reconnaissable par la plupart des détecteurs de visage actuels

C’est dans L’Expansion.
Grigory Bakunov, employé chez Yandex, le Google russophone, renonçait en 2017 à commercialiser son algorithme créant et testant …des maquillages. Il pensait à « protéger la vie privée », mais comme cela pourrait servir à déjouer les services de police, il ne le met pas à la portée du grand public.
Il s’avère en effet que des peintures appropriées sur le visage, avec éventuellement des éléments de coiffure adaptés, peuvent empêcher la reconnaissance faciale par un système d’intelligence artificielle.

D’autres travaillent au même objet. Celles et ceux de Cvdazzle annoncent la présentation d’une « boîte à outils reconnaissance faciale » en logiciel libre. Ils expliquent qu’une des ruses principales est d’empêcher le programme de repérer deux yeux. Soit on en cache un. Soit on applique une tache quelque part sur le visage, qui serait candidate à être reconnue comme oeil, et trois yeux, « ça le fait pas ». Au suivant.


Notez une chose.
La police ne vous identifiera pas, mais tout le monde vous remarquera.

Ce contenu a été publié dans Les joies de la vie, Vie quotidienne, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *