BC3 · Le PS liégeois et l’Échevin Hupkens soutiennent les petites, à une condition

Hem.

Rue de la Cité, 22 août – Photo G. L. modifiée

(=> Vers la liste de mes billets de campagne VEGA pour les élections communales à Liège 2018)

À cet article publié le 23 avec pour tout commentaire « Hem. »,  j’ajoute le 25:

J’ai reçu quelques courriels et deux commentaires interrogatifs à ce jour. Je donne donc quelques éléments.

Les petites quoi? Petites gens, petites voitures. J’attends la grosse voiture noire, comme celles de nos élus et des dominants de tout poil et plume, garnies en général d’un chauffeur livré avec (les élus en tout cas), portant cet autocollant d’un mètre cinquante.

À quelle condition?
Le propriétaire de cette voiture soutient-il librement le PS et l’échevin? Ou estime-t-il avoir été soutenu par le PS et/ou cet échevin, et être leur obligé, endetté en d’autre mot? Qui soutient qui? Le clientélisme n’est pas un vain mot en politique politicienne, on le sait. Pour paraphraser Buñuel qui parlait du Mexique où il avait fui le franquisme, notre régime est-il une démocratie réelle tempérée par le clientélisme?

Est-ce plus clair?

Par ailleurs, le budget de campagne 2018 du PS liégeois est-il connu? Entre « vu à la télévision » et les sommes dépensées par les partis, quelle part reste-t-il à la démocratie…

Les questions sont stimulantes, non?

Ce contenu a été publié dans Démocratie représentative, Les joies de la vie, Socialisme de gouvernement, Vie quotidienne. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à BC3 · Le PS liégeois et l’Échevin Hupkens soutiennent les petites, à une condition

  1. Denisova dit :

    Eh bien, moi non plus. Je m’inquiète pour vous, ou je m’inquiète pour moi?

  2. Fribas dit :

    Bonjour, …je ne comprends pas le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *