Paul Jorion: Mme Merkel, il y a une alternative, et elle s’appelle « écouter » !

notreEuropeVotrechoix

« NOTRE Europe (est ?) VOTRE choix » (Vienne, parlement)

Bonjour!

Voici un court billet de Paul Jorion, percutant et on ne peut plus clair, énonçant ce que nous sommes nombreux à avoir pensé sans nécessairement le formuler:

Mme Merkel, il y a une alternative, et elle s’appelle « écouter » !

4 janvier 2015 par Paul Jorion

Mme Merkel, Alexis Tsipras, en Grèce, vous dit qu’il faut faire l’Europe autrement. Vous lui répondez, en compagnie de M. Wolfgang Schäuble, votre ministre des Finances, que l’Allemagne n’est plus opposée à ce que la Grèce quitte la zone euro.

Mme Merkel, vous êtes une femme intelligente, et penser que vous ne comprenez pas ce que dit M. Tsipras serait vous insulter : il dit qu’il faut faire l’Europe autrement. Personnellement je comprends très bien ce que dit M. Tsipras : cela me paraît très clair, et il se fait par ailleurs que je suis d’accord avec lui.

En répondant, comme vous le faites, que la Grèce peut quitter la zone euro, vous dites que l’Europe se fera de la manière dont VOUS l’entendez et pas autrement.

C’est George Soros qui a affirmé il y a quelques années que si l’Allemagne n’aimait pas la zone euro, elle pouvait la quitter. « Love it or leave it! », comme disent les Américains. Comme vous faites semblant de ne pas comprendre, le moment est peut-être venu de vous le rappeler.

Il y a une alternative cependant, Mme Merkel, à faire semblant de ne pas comprendre, cela s’appelle « écouter », et cela vaut non seulement pour vous mais également pour M. Schäuble.

Bien entendu, Mme Merkel ne va pas l’entendre, elle n’est pas là pour ça!
Mais en Europe se lèvent des forces qui vont parler à de plus en plus d’oreilles, et formuler ce que nous sommes très nombreux à penser sans nécessairement l’avoir énoncé.
2015 va être une belle année!
Jusqu’ici, nous avions des souffrances sans perspectives. Or voici que des horizons se dessinent (sans qu’hélas certes les souffrances ne s’amoindrissent rapidement ni très prochainement.)
Il y a aux avant-postes, Syriza en Grèce, et en Espagne le très créatif et novateur Podemos.

Bonne journée, bonne soirée,

Guy

Ce contenu a été publié dans Démocratie représentative, Union Européenne, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *