Purée je suis dans la purée

ordi2--© Robert Capa Copyright By Cornell Capa Magnum Photos

D’après © Robert Capa Copyright By Cornell Capa Magnum Photos

(PDF)

Purée
je suis dans la purée.

Depuis hier matin
j’ai un nouvel ordinateur.

Un ordi dit
de bureau
un ordi dit
un ordidi
de bureau.

Tous sont des ordidis.

Ordidi le meilleur
ordidi pas cher
ordidi le plus beau
ordidi une bête
ordidi un mac
ordidi maquereau
ordidi putain
ordidi pc
pé cé
pé cé
wé cé
papier wé cé.

J’ai
un ordidi
de bureau
car j’en veux
j’aime en avoir un
de bureau
dans ma maison
qui n’est pas
un bureau
moi qui ne suis pas
un bureau
de travail.

Comme j’aime avoir
un téléphone fixe
dans ma maison
qui est fixe.

Je veux un ordidi
qui marche
roule
galope
traîne
un truc normal
vulnérable
efficace
qui ne sert qu’à ça
à rien d’autre
un truc comme moi
un truc comme nous
un truc comme la roue.
C’est merveilleux et
éternel
la roue
ça casse
bien sûr
de temps en temps
ça casse
et heureusement.

Je veux un ordi
réel
pas un monobloc
qui débloque
en bloc
pas le couteau
suisse
de l’informatique
pas une trouducuterie
all inclusive
multi-efficace
invulnérable
merveilleuse
impérialiste
qui me laisse
dans la solitude
à la moindre panne
vu qu’alors je n’ai plus
et d’un seul coup
le coup de Jarnac
le coup du lapin
le mauvais coup
ni télé
ni téléphone
fixe
ni téléphone
pas fixe
ni Internet
majuscule à Internet
mobile ou
immobile.

Comment je pourrais
vivre
sans télé.

*

Le progrès n’est pas
sans m’emmerder.

J’aime ce qui fonctionne
a fait ses preuves
le meilleur logiciel
est celui
que vous connaissez
le mieux
je meurs de colère
avec toutes
ces chienneries
modernes
que nous vendent
les vendeurs
sachant vendre.

J’ai toujours su
qu’un jour
je mourrais
de colère.
Yesse.

Par exemple
pris au hasard
par la balle dite perdue
du chasseur beauf
ou du flic effrayé
si au moment
de l’impact
je prends conscience
d’être mort
par erreur
alors je mourrais
je mourrais
instantanément
de colère
de la plus grande
et dernière
colère
de ma vie
cette seule colère
contre la bêtise
du sort
quand elle est
la bêtise
tout court
la bêtise
crasse
humaine
et avant que la balle
dont il s’agit
ne me tue
par ses effets
anatomo-
physiologiques
bien étudiés
bien connus
cette seule colère
arme inconnue
plus vite que la balle
me tuerait.

Je serais mort
de colère
en plein vol
en pleine chute
la chute qui
est un vol
le vol en l’air
le vol d’oiseau
je ne parle pas
ici
du vol du voleur
je parle
du vol des volants
comme les cerfs
quand ils sont volants
et du vol
des tombants
quand ils tombent
comme tombent
les soldats
les civils
surtout
avec ou sans tombe
tombant
à la guerre.

Tomber sans tombe.

Je mourrais
juste avant
que mon visage
ne s’écrase
sur le sol dur
impavide
éternel
je veux dire
éternellement
impermanent.

Oui
le temps
de tomber
exsangue
je mourrais
au milieu de la chute
je mourrais
d’une colère
apoplectique.
Mourir par erreur!
Mourir pour une balle
perdue!

Vous me
comprenez un peu
un tout petit peu?
Je veux dire:
vous comprenez
ce que
je je JE
le grand
soi-disant JE
veux dire?
Je ne vous
demande
pas
d’être d’accord
mais je crois
enfin
je crois
que j’aimerais être compris
avant de mourir.
Ou après.
Ou jamais.

En fait
au vrai
j’en sais
– rien.

Ce contenu a été publié dans Les joies de la vie, Vie quotidienne, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Purée je suis dans la purée

  1. Maxime dit :

    Merci
    à votre ami
    Lamy
    de vous avoir mis
    sur la voie
    La poésie
    c’est duraille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *