Denis Robert s’étouffe de les voir s’étouffer

Novembre 2011

 

Le temps passe!
Je parlais déjà de Denis Robert le 3 octobre 2008, sous le titre 1929 – 1989 – 2009 (un billet miraculeusement sauvé de la faillite militante de cemab.be, avatar d’indymedia Bruxelles ou faussement Bruxelles, mais ceci est une autre histoire.) Lui-même, Denis Robert, bataillait depuis des années sur l’affaire de truanderie financière à col très blanc Clearstream, et se faisait détruire la vie par des armées d’avocats mercenaires engagés par des banques de l’Atlantique à l’Oural, et des magistrats aux ordres et barbouzes d’une bonne moitié des pays de l’Ugnion Neuropénienne, dont le doux Grand-Duché du Luxembourg, où un certain Jean-Claude Juncker était alors ministre des finances sans discontinuer depuis neuf ans. Rassurez-vous, Denis en est sorti. En 2011.
Et aujourd’hui, nous devrions être surpris par les Pagnanapapers? Si la surprise est de mise, alors Denis Robert est un Einstein de la vision lointaine comme il y en a un par siècle, tandis que moi avec quelques centaines de milliers de minoritaires z’européniens sommes des voyants extra-lucides.

 

On ne peut négliger les études édifiantes et toujours d’actualité de Robert Denis, le seul journaliste d’investigation à s’être penché sur Clearstream, caillassé du coup par plus de 60 procès en justice, qu’il a presque tous gagnés, mais qui l’ont moralement épuisé, et dont le dernier pourrait l’endetter pour trois générations. Il faut absolument se souvenir de lui, le lire et le soutenir. On découvre dans cette affaire un monde secret et dangereux, où même l’idyllique Grand-Duché du Luxembourg a ses barbouzes et des manières au besoin très peu catholiques à l’encontre de ceux qui s’en prennent à l’opacité de son réseau bancaire. Voici l’adresse du blog de Denis, volontairement muet depuis juin 2008: http://www.ladominationdumonde.blogspot.com. Et faites un tour, nom de Dieu, sur le site de son comité de soutien: http://lesoutien.blogspot.com.

Aujourd’hui, Denis Robert s’étouffe de voir que la presse s’étouffe d’indignation PanamaPapivore et nous sommes avec lui!
Il a écrit ça sur facebook (personne n’est parfait). Ça a été relayé par Le Yeti que m’a signalé Annou. Ça fut relayé par Les Inrocks que m’a signalé Vince.
Mais …inutile de visiter tous ces liens! Car Condroz belge à son tour est fier de relayer in extenso le cher Denis, et vous y êtes, c’est juste ici:

J’ai vu “Cash Investigation” hier, me suis tapé les flashs des chaînes tout info et le “Grand Soir 3”, je regarde les titres dans les kiosques à journaux… “Panama papiers, l’onde de choc”…

Comment vous dire? Comment vous dire ce que je ressens sans passer pour un cuistre ou un donneur de leçon ? Quand même… Des panaméennes à Panama ?!!! Houlala. Des banques françaises avec des filiales dans les paradis fiscaux ?!!! Houlalalalala…

Et Sapin (le ministre, il ressemble de plus en plus à Gorbachev, non ?) qui vient s’émouvoir sur le sort des lanceurs d’alerte. Qu’est ce que tu as glandé mec depuis deux années qu’on t’explique que c’est grave? Qu’est ce que tu as fait pour Antoine Deltour [1]  ? Pour Hervé Falciani [2]  ? Pour Stéphanie Gibaud [3]

Et — au hasard et en passant — pour moi qui me suis tapé 63 procès pour dénoncer en gros la même chose (off shore, banques françaises avec filiales dans les paradis fiscaux, effacement des traces des transactions, etc) ? Rien mec. Pas bougé le petit doigt. Resté planqué dans ton ministère à user de ta langue de baobab.

Et la droite qui la ferme avec le souvenir précis de son petit roitelet — le Sarkozy — qui nous avait juré craché que c’était fini les paradis fiscaux. Quel connard ! Quel immense connard, gargantuesque, godmansachseste connard !

Et le FN — les poches pleines, les yeux vides — qui nous sort le grand air de la manip. Et Hollande qui fronce les sourcils, pire qu’une marionnette de South Park. Bientôt ce sera Juncker, vous verrez…

Les journalistes — en tête ceux du Monde — découvrent la Lune. Les politiques nous enfument. Il y a quelque chose de lamentable dans cet embrasement. De réjouissant, quand on voit des types comme Balkany ou Me Claude l’associé fraudeur de Sarkozy fuir les caméras… Mais quand même de lamentable.

Pourquoi les journalistes ont-ils tant attendu ? Pourquoi les politiques — Hollande en tête avec son foutu discours du Bourget — n’ont-ils pas bougé le petit doigt quand — tiens prenons celle-là — l’affaire Luxleaks est sortie. Rien. Pas un soubresaut.

Alors, bon. Ne vous étonnez pas si on est debout la nuit. On va bientôt venir vous chatouiller les doigts de pieds. On n’est pas pour les têtes à couper. Limite, le goudron et les plumes. Allez le téléphone sonne, c’est France Infos. Demain Grenoble, les mecs. Pour une conférence à 19h30. Si j’arrive à prendre mon train.

Il y a Merkel et Hollande à deux pas de chez moi à Metz. Toutes les rues sont bloquées. C’est un peu comme Achille Zavatta et ses fauves. En moins rigolo.

—————–
Notes du Yeti:

[1] Antoine Deltour, lanceur d’alerte de l’affaire Luxleaks, poursuivi par la justice Luxembourgeoise.

[2] Hervé Falciani, lanceur d’alerte de l’affaire des évadés fiscaux de la banque HSBC, arrêté et emprisonné en raison du mandat d’arrêt international suisse.

[3] Stéphanie Gibaud, lanceuse d’alerte dans l’affaire du blanchiment de fraude fiscale en bande organisée par la banque UBS, placardisée par les entreprises privées et par l’État français après ses révélations.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Denis Robert s’étouffe de les voir s’étouffer

  1. Elisabeth Gasse Coppey dit :

    Par hasard je retrouve votre blog et je viens donc m’inscrire ! J’espère que vous allez bien et mieux que ma mémoire qui déraille parfois à m’en faire rougir !
    Cordialement @+,
    egc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *