CoronaViral, 10 – Gwenaël Breës

Image RTL reprise par Gwenaël Breës sur son blog: la famille royale depuis son domaine bruxellois de 186 hectares, s’adresse le 5 avril aux 11 millions de résidents en Belgique. Il faudrait 116 fois la superficie de la Belgique pour que la population dispose de la même surface pour six personnes. Et la famille dite royale possède d’autres hectares en Belgique.

 

Bonjour!

Après le coup de sang de Bouli Lanners, voici un texte écrit par le Bruxellois Gwenaël Breës, mis en ligne sur son blog tenu chez Mediapart, qu’il faut lire et dont il faudra se souvenir : Petit traité de confinement à l’usage des réfractaires (de Belgique et d’ailleurs)

C’est un excellent historique des mesures prises en Belgique depuis quelques semaines, avec la démonstration des volte-face et du pharisaïsme de nos gouvernants, de leurs déclarations indécentes et indigentes. Là on voit ce qu’on voit et on entend ce qu’on entend,  avec au gouvernement fédéral 11 ministres libéraux sur 14, les trois derniers étant des représentants flamands d’une droite ancienne soucieuse de ménager plus à droite qu’elle. On y lit quelques paroles de la première ministre, datant de son passage au ministère du budget, qui doivent absolument rester dans la mémoire de ceux qui d’aventure iront encore aux urnes à l’avenir, si la rue leur en laisse le temps. On y lit la lutte sourde, à peine discrète, du business ou d’une partie du business, contre la santé, et la main lourde de la police à Bruxelles. On y lit le mépris belge, quoique universel, et déjà ancien, du néolibéralisme contre les personnels de la santé, qui n’en ont malheureusement pas l’exclusivité, et l’absurdité des peines de prison encourues pour entorses aux règles du confinement. On se rappelle que les profiteurs de guerre sont aux aguets partout, comme Proximus qui lance dans le reste du territoire, en pleine tourmente pandémique, une 5G refusée à Bruxelles par les normes sanitaires de la Région, pour une fois plus responsable que d’autres. Il faut lire ce billet.

Les pouvoirs, tous les pouvoirs, s’activent eux aussi en profiteurs de cette crise. La stratégie du choc, qui consiste à administrer une plus forte dose de néolibéralisme pour répondre aux maux qu’il engendre lui-même, est bien vivante et en pleine gestation dès aujourd’hui, de nouvelles horreurs, n’en doutons pas.
Le camp de l’inégalité est sur les dents face à une population en confinement, ne sous-estimons pas la rapacité des pouvoirs. Il faut lire ce billet.

 

*    *    *

PS: l’accès à ce texte est libre mais l’expérience des infidélités d’Internet m’incite une fois de plus à donner, ici aussi, une copie en format PDF du billet de Gwenaël.
Et vous trouverez ici la liste des billets de ma série « CoronaViral » .

Ce contenu a été publié dans Covid-19, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à CoronaViral, 10 – Gwenaël Breës

  1. Joëlle Hallet dit :

    Merci Guy pour cet excellent article de Gwenaël Breës

  2. Christine Pagnoulle dit :

    Merci encore, Guy, de nous faire connaître ces réflexions éclairantes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.