GR – 5 ! Juncker, Sakellaridis, Stiglitz, Krugman

A protester holds a sign reading "No" in Greek and French during a rally in support of Greece in Paris on June 28, 2015. Greece weighed drastic banking restrictions to stave off a financial collapse as anxious Greeks emptied cash machines amid fears that banks will be closed this week. AFP PHOTO / LOIC VENANCE

Paris, 28 juin 2015. AFP PHOTO / LOIC VENANCE

Bonjour!

Nous sommes dans une semaine grecque, à n’en pas douter, et un moment historique.

1. Juncker

Le Nouvel Obs écrit que Jean-Claude Juncker « peine à masquer sa désillusion » .
C’est bizarre, moi je suppose de la comédie.
Que notre commissaire en chef marque le coup, c’est sûr, et qu’il « peine à masquer », d’accord, mais il veut masquer quoi?
J’entends du paternalisme.
Des notions de morale sont énoncées.
Le grand mot d’Angela Merkel est brandi, le « travail ». (Ailleurs dans de nombreuses interviews, il parle de « jeu », comme Donald Tusk et d’autres.) « Ayant beaucoup travaillé », Juncker dit se sentir « trahi ».
Il le dit.

Il énonçait il y a quelques semaines qu’ « Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. » Il l’a dit. Et ça n’est pas près de quitter sa biographie. Une des phrases qui précédaient cet aveu historique, c’était: « Dire que tout va changer parce qu’il y a un nouveau gouvernement à Athènes, c’est prendre ses désirs pour des réalités. »

Ici, en son for intérieur, il fait de son mieux pour « communiquer » un texte soigneusement revu par ses assistants aux dents longues et aux lourds diplômes.
Mais là n’est pas le problème.
Le problème, c’est que ce type est au service de l’Allemagne de Merkel et des banques de partout, et que comme premier ministre il a organisé une évasion fiscale au détriment des pays voisins, au profit de son grand-duché natal et des multinationales impériales. Les gouvernants des pays spoliés, dont le mien, ne lui en veulent pas, et laissent courir.
Je n’appellerais pas ça une union européenne.
Lui, et eux, si. Continuer la lecture

Publié dans Démocratie, Démocratie représentative, Economie/Finance, Premiers de classe, Triomphes du capitalisme, Union Européenne | Marqué avec , , , , | Un commentaire

Un grain de sel sur l’islam, grain de sel dans l’amer

(1953)

Bonjour !

Je lisais ceci sur un forum :

Il y a un incontestable problème de cohabitation pacifique avec l’islam qui se veut universel et entend imposer sa vision de la gestion des affaires des hommes au reste du monde, si besoin est par la terreur.

J’ai répondu.

*

Cette phrase qui, je l’espère, ne représente pas le fond de votre pensée, est typique de la « grille de lecture identitaire ». Continuer la lecture

Publié dans Démocratie | Marqué avec , , | 2 commentaires

Ada Colau pourrait être élue maire de Barcelone ce dimanche

Ada Colau est est tête de liste d’une vaste coalition (« gauchiste », comme dit un journaliste), Barcelona en Comú.
Mes amis libertaires sont aux anges, des écolos, des post-cocos, des indignés, et des tas d’autres, aussi.
Continuer la lecture

Publié dans Démocratie, Union Européenne | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

La rémunération mensuelle d’un commissaire européen

 

Moscovici

Les données en PDF

 

Bonjour !

La désignation de Pierre Moscovici en tant que commissaire européen par un pouvoir français peu connu à Bruxelles pour être exemplaire en matière de respect des règles budgétaires, auxquelles la France officielle souscrit par ailleurs fermement, nous avait déjà donné un remarquable numéro de danse du ventre du candidat. Sous le feu des critiques et questions des intégristes du marché qui s’en donnaient à coeur joie, Moscovici s’était engagé sans convaincre. Mais soit, il avait formellement déclaré ce qu’il était sensé déclarer, et depuis lors il a donné toute satisfaction, notamment en se livrant à d’impudentes exhortations de rigueur envers le gouvernement grec, qui lui coûteront très cher au Walhalla du socialisme (s’il existe).

Le propos est ici celui de sa rémunération, qu’il « n’assume pas », titre Le Monde, alors qu’elle est publique. Continuer la lecture

Publié dans Démocratie représentative, Socialisme de gouvernement, Triomphes du capitalisme, Union Européenne | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Erri De Luca: Notre mer qui n’es pas aux cieux, prière laïque

Erri_De_Luca__pecheurs&migrantsBonjour!

 

Voici Mare nostro, une prière laïque d’Erri De Luca.
Elle se trouve sur son site, avec une traduction anglaise : Mare Nostro Our Father Sea, et il l’a prononcée à la télévision, à l’émission Piazzapulita (« un coup de balai ») de la chaîne La7 Attualità, le 19 avril, au lendemain de la mort en Méditerranée de plus de 800 migrants.
Ci-dessous, avec une traduction établie d’après celle d’Eugénio Populin, parue sur son blog Mediapart, et celle d’Olivier Favier sur son site Dormira jamais.

Mare nostro che non sei nei cieli e abbracci i confini dell’isola e del mondo,sia benedetto il tuo sale,

sia benedetto il tuo fondale.

Accogli le gremite imbarcazioni

senza una strada sopra le tue onde,

i pescatori usciti nella notte,

le loro reti tra le tue creature,

che tornano al mattino con la pesca

dei naufraghi salvati.

 

Mare nostro che non sei nei cieli,

all’alba sei colore del frumento,

al tramonto dell’uva di vendemmia,

ti abbiamo seminato di annegati

più di qualunque età delle tempeste.

 

Mare nostro che non sei nei cieli

tu sei più giusto della terraferma,

pure quando sollevi onde a muraglia

poi le abbassi a tappeto.

Custodisci le vite, le visite cadute

come foglie sul viale,

fai da autunno per loro,

da carezza, da abbraccio e bacio in fronte

di madre e padre prima di partire.

;

 Notre mer qui n’es pas aux cieux et embrasses les frontières de l’île et du monde,que ton sel soit béni,

que ton fond soit béni.

Accueille les embarcations bondées

sans aucune route sur tes vagues,

les pêcheurs sortis dans la nuit,

leurs filets parmi tes créatures,

qui rentrent au matin avec leur pêche

de naufragés sauvés.

 

Notre mer qui n’es pas aux cieux

à l’aube tu es couleur de blé,

au couchant du raisin des vendanges,

nous t’avons semée de noyés

plus que n’importe quel âge des tempêtes.

 

Notre mer qui n’es pas aux cieux

tu es plus juste que la terre ferme,

même quand tu soulèves des murs de vagues

puis les abats en tapis.

Préserve les vies, les visites tombées

comme des feuilles sur l’allée,

sois-leur un automne,

une caresse, une embrassade et un baiser sur le front,

de père et mère avant de partir.

Publié dans Union Européenne | Marqué avec | Laisser un commentaire

Tafta-Ttip, petit rappel en trois minutes pour une bonne semaine

 

Bonjour!

J’ai déjà parlé ici et du projet de Traité transatlantique, qui comme le serpent des mers porte toutes sortes de noms, mais dont, à la différence de ce dernier, on connaît et l’ADN et la date de naissance présumée. L’adn aussi, acte de naissance, est déjà écrit.

Voyez ci-dessus un petit rappel qui ne manque pas de rythme.
Il est dû à l’équipe de datagueule, une série de micro-« web émissions » produite par France 4, dont le premier numéro date de juin 2014.

 

Bonne semaine !

 

Guy

 

Notes Continuer la lecture

Publié dans Démocratie, Démocratie représentative, Economie/Finance, Triomphes du capitalisme | Marqué avec , | Laisser un commentaire

« Burnoutte », de l’anglo-américain burn-out, subst. masc., lecture provisoire

Théodore_Géricault_-_L'Aliéné

Théodore Géricault, L’Aliéné

L’expression « burn-out » a tout du langage des motoristes et des artificiers. Elle indique l’épuisement complet du carburant. La fusée ou le pétard ont fait long feu.
Voilà un premier point.
Cet anglicisme recouvre un état proche de la notion psychologique plus ancienne de « décompensation » : épuisement, perte de repères, perte même du sens de l’identité. Pendant quelques jours le burn‑outé ou la burn‑outée ne savent plus vraiment qui ils sont.
Or voici que le burn-out a cessé d’être rare ou anglophone. Abandonnons les guillemets et les italiques, car chacun connaît désormais, et dans sa langue !, un cas de burn-out ou deux, rien n’indiquant la fin prochaine de cette extension du domaine de la chute.
Comme je suis fier de parler l’idiome dans lequel je suis tombé à la naissance, ce qui ne me donne aucun droit et n’a rien à voir avec la raison d’état, qu’elle soit de Hollanboma ou de Merkeloutine, comme je suis fier que 20.000 personnes au monde parlent le routoul
J’écris ton nom, burnoutte.
Le burnoutte.

Essayons une lecture provisoire.
Le burnoutte résulterait de deux réalités.

D’abord, il y la pression sur les travailleurs de tout niveau.
Par­ leur mise en concurrence, par les modes d’évaluation permanente et chiffrée, le ranking, par la modélisation des objectifs et des performances, par la normalisation des « compétences » qui exclut toute notion de savoir ou de savoir-faire (exclusion merveilleuse aussi dans le domaine des formations). Il y a tout ce processus, devenu omniprésent dans le monde du travail salarié, qu’Alain Supiot dissèque magistralement dans son livre L’esprit de Philadelphie.
Supiot nous dit que nous sommes passés du gouvernement par des lois à l’administration des choses. Les salariés de tout niveau sont traités comme des choses (et pas dans leur seule dimension de salariés !), et nous en sommes arrivés au « marché total » (d’autres parlent de la « marchandisation » de tous les aspects de la vie humaine et naturelle), dont le germe éclot d’après lui dès la campagne de Verdun. Du droit, il a une conception idéaliste et irénique (« qui croit en la paix universelle » ) qui me laisse sur ma faim, mais son analyse de l’évolution de la législation et des relations du travail me paraît tenir du scalpel autant que de l’orfèvrerie.

Deuxièmement.
Pour que les salariés en arrivent au burnoutte, qui signifie que l’effort porté contre soi-même a dépassé une limite très haute de dangerosité, il faut aussi que les enrichisseurs d’employeurs estiment ne pas pouvoir se soustraire à l’exigence qui leur est faite. Continuer la lecture

Publié dans Les joies de la vie, Salariat, Triomphes du capitalisme | Marqué avec , | Un commentaire

Royaume-Uni: Salauds de pauvres !

 

RU_FréquentationDesBquesAlim

Fois quinze, en quatre ans!
Le graphique ci-dessus, riche promesse d’avenir, nous est donné dans un article du Monde du 7 avril, intitulé « Malgré la reprise économique, le Royaume-Uni touché par la faim ».

On se demande bien ce que reprise économique veut dire quand on voit ces chiffres! La langue journalistique ou économique est un mystère.

Pour faire bref, voici trois sous-titres de ce texte: « Sans revenus du jour au lendemain », Au moins 2 millions de Britanniques mal nourris, et Une politique « punitive » dirigée  « contre les pauvres », sous lequel nous lisons:

l’invraisemblable augmentation de la pauvreté Outre-Manche depuis quelques mois trouve aussi ses origines dans le « Welfare Reform Act 2012 », la réforme d’ampleur de la protection sociale initiée par le gouvernement conservateur de David Cameron. Le journaliste et économiste Stewart Lansley, coauteur d’un essai intitulé Breadline Britain: the Rise of Mass Poverty (« La Grande-Bretagne sous le seuil de pauvreté : la montée de la pauvreté de masse ») évoque une politique « punitive » dirigée « contre les pauvres, et non contre la pauvreté »

David Cameron? Ah oui, ce jeune homme de bonne famille! Le pote de notre premier ministre, lui aussi fils de!
Ils sont en avance sur nous, les Britanniques, et ils en ont fait du chemin, depuis Margaret Thatcher. Continuer la lecture

Publié dans Economie/Finance, Salariat, Triomphes du capitalisme | Marqué avec , , | Un commentaire

Grèce, les 3 premières mesures de Syriza

VAROUFAKIS-le-minotaure-planetaire

Éditions du Cercle, décembre 2014

Bonjour!

La politique à contrecœur, c’est ainsi que cela devrait être.

En « vraie » démocratie, la politique ne serait pas un métier, mais un devoir, et se porter à tout prix candidat d’élection en élection serait un motif d’être écarté.

Voici un entretien vidéo en anglais (5:14), avec sa transcription en français,
de l’économiste Yanis Varoufakis, donné comme futur ministre des finances de Syriza:
http://questionscritiques.free.fr/edito/interview_Yanis_Varoufakis_Paul_Mason_Syriza_230115.htm 
Continuer la lecture

Publié dans Démocratie, Démocratie représentative, Triomphes du capitalisme, Union Européenne | Marqué avec , , , | 2 commentaires

Abdullah bin Abdul Aziz Al Saud est mort, qu’aussi longue soit la vie de Raif Badawi !

Raif22222

Vous êtes Charlie?

(ou vous l’avez été?
vous avez été quelqu’un ou quelque chose
du côté de, en solidarité avec, …)

Continuer la lecture

Publié dans Droits de l'homme | Marqué avec , , | Un commentaire