Pantoufle Watch

Bonjour!

Pantoufle Watch est un collectif français de veille et d’alerte. Pantoufle désigne ici, aussi bien les braves gens en pantoufles qui s’en tiennent  à la passivité, par exemple face à la montée des bruits de bottes, que le « pantouflage » consistant, pour un haut fonctionnaire, à se mettre au service du privé, dans un emploi en général mieux rémunéré où sont achetés ses compétences mais aussi ses réseaux, son entregent et son carnet d’adresses. Ce qui n’est pas sans poser des questions de contournement de l’intérêt public, les serviteurs de la chose publique se révélant alors être des mercenaires. Les exemples sont innombrables, à commencer près de chez vous.
Le pantouflage est une source infinie d’endogamie des élites des États ou organisations internationales, et des grandes entreprises, dans la plupart des pays petits ou grands.

Mais laissons Pantoufle Watch se présenter:

Qui sommes-nous ?

Pantoufle Watch est un collectif lancé par plusieurs militant-e-s, universitaires, journalistes, afin d’informer sur les collusions entre la haute administration et les mondes des affaires – industrie, finances etc. –, en particulier en France.

Il ne vise pas à dénoncer quelque complot fomenté par d’obscures sociétés secrètes, ni à s’exclamer sur la corruption généralisée du personnel politique ou administratif: la collusion entre certains haut-e-s fonctionnaires et le monde de la finance et de l’industrie s’explique avant tout par une porosité sociologique.

« Quand vous êtes fonctionnaire à Bercy, vous savez qu’à 45 ans, vous allez plafonner dans votre carrière. Si vous ne voulez pas moisir dans votre bureau, vous irez pantoufler dans une banque, avec un salaire multiplié par 10 ou 50 » explique ainsi l’économiste Gaël Giraud*. Un principe qui s’applique aussi bien aux banques qu’aux entreprises du CAC40…

Je répète le lien: pantouflewatch.org .

Bonne lecture!

 

——-

* Note de CB: Gaël Giraud, qui est aussi jésuite en outre d’être économiste, docteur en mathématiques et pratiquant de cinq ou six langues, dit quelque part et avec le sourire, qu’aucune de ses conclusions ou préconisations théoriques n’affecte son sort: « La soupe est la même chaque soir dans ma communauté. »

Ce contenu a été publié dans Démocratie, Les joies de la vie, Premiers de classe, Vie quotidienne, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pantoufle Watch

  1. Pierre dit :

    Bonsoir Guy,

    Les militants-universitaires-journalistes, j’aime pas.
    Leurs leçons j’aime pas. Du confort je n’en ai presque pas eu dans ma vie (excepté il y a très très longtemps, si longtemps que c’était un autre monde.) J’aime pas qu’on me dise qui je pourrais être ou ne devrais pas être ou ce que je devrais faire (et ne pas faire), etc. A mes pieds sont des chaussures ou bien ils sont nus.
    Être défini par les autres m’agace.
    Quant à la caste de voleurs-prédateurs-magouilleurs, je ne me rabaisserai même pas à dire ce que j’en pense, ou si je le disais vous ne me publieriez pas. Seulement en parler est encore de trop: que la peur change de camp et qu’on en finisse enfin.
    Il n’y a rien de pire qu’une révolution ratée, ça coûte très cher après. Bourdieu.
    https://www.youtube.com/watch?v=xE1ehtg4Skg

    Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *