À ne surtout pas oublier: les propriétaires de la presse et des médias français

 

Bonjour!

J’ai déjà publié cette infographie très bien réalisée, de Jérémie Fabre et Marie Beyer pour Acrimed-Le Monde diplomatique.
Elle mérite de rester bien présente à l’esprit en ces temps où après avoir photoshoppé Emmanuel Macron, en multiples couvertures et à son avantage, et un peu François Fillon, la presse française se déchaîne contre Jean-Luc Mélenchon avec les plus bas et plus anciens non-arguments. Ce n’est pas surprenant! C’est le signe attendu de l’inquiétude des propriétaires de ces médias, de leurs amis et de leurs larbins.
Voici par exemple ce qui s’est trouvé dans les pages du Figaro du 11 avril, le lendemain du premier sondage qui a placé Mélenchon avant Fillon dans les intentions de vote:

Maximilien comme Robespierre, dont la réputation a été trafiquée dans les livres scolaires, et Ilitch comme Lénine qui a exproprié les propriétaires d’usines et de grandes entreprises (les autres, le Figaro s’en fiche.) Le Figaro aimerait faire croire que les réformes sociales, c’est du passé. La France n’en a plus les moyens, avec ce que les milliardaires lui coûtent.
Car en effet, il y a un milliardaire aux commandes du Figaro. Voyons voir…
Nous voyons, avec une ‘participation’ de 100 pour-cent, le groupe Dassault, fabricant d’avions de chasses et d’affaires, dont le patron, Serge Dassault, réactionnaire patenté, sénateur depuis 2004 jusqu’à sa condamnation en justice, vit donc des commandes publiques et a été servi par Hollande et Valls en parfaits représentants de commerce, dans ce sympathique pays nommé l’Arabie Saoudite notamment. L’infographie nous montre d’autres participations et le rang de Serge comme cinquième fortune de France. La famille Dassault se débrouille. Serge a échappé à une peine de prison en raison de son âge avancé et il a introduit une procédure en appel.

Incidemment, nous trouvons dans cette infographie la présence du groupe belge Rossel, aux commandes quasi absolues de journaux du Nord et de l’Est français, et de la fleur liégeoise Nethys, récemment encélébrée, en bonne compagnie: Nethys possède 20 pour-cent de Nice-Matin et 11 pour-cent du groupe La Provence de Bernard Tapie. Qui se ressemble…, etc.

Vous pouvez télécharger ce document et l’imprimer jusqu’au moins un format A3.
Pour le visualiser en très grand format, cliquez une première fois pour mettre l’image en plein écran, puis une seconde fois pour obtenir sa taille originale de 3.517 x 2.099 points.

Ce contenu a été publié dans Démocratie représentative, Economie/Finance, Triomphes du capitalisme, Vie quotidienne, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à À ne surtout pas oublier: les propriétaires de la presse et des médias français

  1. MF dit :

    Bien faite et utile en effet cette infographie.
    Laissons s’étrangler de peur les lecteurs du Figaro. L’image du couteau entre les dents reste coincée quelque part dans les replis sinueux de leur cortex cérébral depuis des générations.
    Je crois que le Figaro s’égosille en vain. Les lecteurs de « L’Avenir en commun » sont peu sensibles aux gros titres du Figaro. Les dizaines de milliers de personnes qui vont aux meetings de Jean-Luc Mélenchon non plus. Je ne crois pas qu’ils lisent le Figaro. Si le Figaro voulait dissuader des électeurs susceptibles de voter Mélenchon, il devrait être plus sérieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *