Belgique nucléaire: nous pouvons signifier notre opposition au fédéral jusqu’au 5 novembre

Une des trois tours de refroidissement de Tihange – Photo G.L.

Bonjour!

C’est jusqu’au 5 novembre inclus.
Il est possible de manifester par écrit son opposition au nucléaire en répondant à une consultation organisée, discrètement faut-il l’ajouter, par le gouvernement fédéral.
Ce ne sera pas la dernière fois, mais c’est un tour de chauffe! Un vent se lève, couve le feu du refus, et le vent, pour le meilleur comme pour le pire, est le meilleur allié des feux.

L’association Fin du Nucléaire nous dit:

Pacte énergétique : consultation fantaisiste sur un pacte inexistant

Le « Pacte énergétique », un plan pour le futur de l’énergie en Belgique jusqu’en 2050, avait été promis pour fin 2015 par la Ministre de l’énergie Marie-Christine Marghem et le gouvernement Michel. Aujourd’hui, la Ministre met en œuvre une consultation publique : « en remplissant le questionnaire en ligne vous pourrez nous faire part de votre avis sur la vision, le cadre, les mesures et les objectifs proposés. » lit-on sur le site de la consultation.

En fait de plan, rien n’existe, tout au plus un document non public de 42 pages seulement qui, de l’avis de ceux qui ont pu le consulter, est sans utilité, n’étant qu’un catalogue d’intentions vagues et non chiffrées. Sur la question cruciale de la sortie du nucléaire, il laisse la porte ouverte à une nouvelle prolongation des réacteurs en 2025.

Selon Bouli Lanners, très engagé dans Fin du nucléaire, c’est « Deux ans pour ne rien foutre »:

De son côté Charlotte Dekoker, dans son « Café serré » du 27 octobre sur Radio première et sur l’air de « Boum », énonce qu’il serait temps de décider « Jamais ça! », pour éviter d’avoir à dire mais un peu tard, « Plus jamais ça! »

*   *   *

Alors comment manifester son opposition, et où ça se passe?
Uniquement par Internet, sur le site du Pacte énergétique: http://welisten-economie-fgov-be.limequery.org/814711?lang=fr. Ça se prononce comme pack.

Si vous souhaitez répondre à toutes les questions de cette consultation, vous verrez vite que les choix multiples ne proposent pas « Autre réponse » et enferment les possibilités de s’exprimer de la participante dans un périmètre oiseux et orienté.
La ministre ou ses conseils ne s’embarrassent pas de finesse et nous livrent une ficelle grosse et grossière, très peu professionnelle.

Voici donc, inspiré de la page qu’y consacre Fin du Nucléaire, comment aller au plus vite et se limiter à l’essentiel, qui est d’exprimer le refus du nucléaire:

– Aller sur la page du questionnaire du site de la consultation.
– Cliquer sur Suivant et introduire son adresse électronique.
– Puis, au bas de chaque page qui suit, cliquer sur Suivant et sur Oui à l’avertissement de réponse incomplète, jusqu’à la page Questions ouvertes.
– Sur cette page, dans la case prévue pour la réponse à la deuxième question, « Quelles mesures sont nécessaires selon vous pour opérer de la meilleure manière qui soit la transition énergétique? », écrire en substance et en restant polie :
               L’arrêt immédiat du nucléaire.
Accessoirement, si vous voulez tester l’hypothèse de Bouli (« On aurait peut-être un pacte avant la fin de l’année » – juste de l’ironie bien entendu), et toujours en restant polie :
               La démission de Marie-Christine Marghem.
– Cliquer sur Suivant, compléter cette dernière page (code postal, etc.) et cliquer sur Envoyer.
– Ouf.

Pour de nombreuses autres informations sur cette consultation, et plus largement sur la problématique de l’énergie atomique (c’est quand même une fois plus beau de le dire comme ça, que le péteux nucléaire), l’incontournable assoc FDN:
http://www.findunucleaire.be/html/consultation-pacte-energetique.htm

Guy

 

———————————-

P.S.:
Sur la vidéo ci-dessus comme sur d’autres, Bouli Lanners annonce qu’il « rejoindra » le RAN ou Réveil Anti-Nucléaire, dont la création sera officialisée fin novembre. Comme vous l’aurez peut-être remarqué, la casquette est prête.

Ce contenu a été publié dans Démocratie représentative, Economie/Finance, Effondrement, Environnement/climat, Les joies de la vie, Triomphes du capitalisme, Vie quotidienne, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Belgique nucléaire: nous pouvons signifier notre opposition au fédéral jusqu’au 5 novembre

  1. Peron Liana dit :

    A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler ! alors je dis stop au nucléaire ! avant que nous sautions tous en l’air et que la Belgique disparaisse sous un nuage nucléaire !!!

  2. Hilde vdbiest dit :

    Ik vraag aan de politiek om te stoppen met kernenergie.
    Er zijn alternatieven!

  3. Nicole Botson dit :

    Je voudrais que les politiques arrêtent de mettre notre santé en danger !

  4. berger dit :

    Je demande le renouvellement des énergies

  5. Ping : Tu veux te faire peur pour Halloween ? Lis l’article de Guy Leboutte sur son blog ! | Chasseurs de bisous

  6. Fait! Merci pour votre vigilance et votre analyse. Merci d’avoir simplifié le travail pour moi (nous autres).

  7. MF dit :

    Si j’avais été belge j’aurais emprunté la marche à suivre. Nul n’est parfait.
    Les « consultations » sont un peu comme les référendums, avec des questions si habilement posées qu’elles ne laissent guère de choix, sinon d’aller là où l’on veut nous mener (et inversement).
    Sans grand rapport mais quand même : j’ai, depuis longtemps, une certaine admiration pour Bouli Lanners.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *