Brigitte Fontaine, une des gloires de mes années 70

Bonjour!

J’ai réécouté aujourd’hui cette gloire de mes années 70.

Vous ne perdrez pas beaucoup de temps (1m56) avec « Comme Rimbaud »: https://www.youtube.com/watch?v=JWG3FN-9Kps. Caustique, percutant, …féministe.

Sinon, « Je suis décadente », 2m50, 1964, avec orchestre vers 2010: https://www.youtube.com/watch?v=uwPbm7WJXYk
J’en raffole, bien entendu.
Lire la suite

Russie, ô Russie… Et l’art du contretemps

06-Не Будите Меня Мелоду

…L’art du contretemps?
Ou le plaisir du contretemps?

Avec quelle maladresse je vais ici tenter de m’exprimer…

La Russie est sans conteste une des grandes polarités de la variance humaine, vue du Condroz belge en tout cas.
Ce qui veut dire: vue de l’Europe (pas de l’UE, au secours!) Vue de la francophonie, à tout le moins.
Le monde n’existe pas sans la Russie.

Alors… Le contretemps. Lire la suite

Brad Mehldau, pianinouï, pianoui, piano


Jazz in Marciac, Brad Mehldau (France 3 / Muzzik / Paris Première)

 

Bonjour!

C’est terrible le bégaiement.
Et par écrit, c’est pire.
Car les mots s’envolent, même ceux des bègues, tandis que les écrits, vous savez, durent ce que durent les encres, de l’original comme des copies. Dès lors des mauvaises langues ne manqueront pas de se faire le plaisir d’affirmer que, puisque je l’ai écrit, « pianinouï, pianoui, piano » , c’est que je l’ai voulu, réfléchi, que j’ai voulu faire le malin, et que, bien fait pour moi, ce n’est plus la peine de l’effacer, car il y a des copies Dieu sait où, des copies par exprès et des copies par inadvertance, des copies de machines dont personne n’a conscience, et qu’en plus de toute façon, Google, qui n’est pas sans partager quelques attributs du divin, Google garde tout. Lire la suite

Merveilleux Thelionous Monk

Ben Riley (d),  Charlie Rouse (ts),  Larry Gales (b),  Thelionous Monk (p)

Bonjour!

Des années avant que je ne connaisse sa musique, je ne pouvais entendre le prénom de Thelionous Monk autrement que comme celui d’un pharaon de la haute Égypte.
Vous le remettez?
Il est l’auteur de ce Round about midnight aux innombrables versions, dont celle de Claude Nougaro, qui ne lisait pas plus la musique que bien d’autres qui la pratiquent. Fidèle à son amour du jazz, il en a fait sa chanson « Autour de minuit » . La plupart des chansons de Nougaro ont en effet pour musique des standards du jazz, et pour paroles sa chaleur et ses facéties de Toulousain. Lire la suite

99 centimètres et géant du piano

Tout le monde connaît Caravan, ce standard des standards de jazz enregistré pour la première fois en 1936, que nous devons à  Duke Ellington et à deux artistes moins connus, Juan Tizol, pour le thème, et Irving Mills pour les paroles. Ce thème, nous dit Wikipedia FR, « habile fusion du style jungle et d’exotisme moyen-oriental, rencontrera un grand succès international et connaîtra pléthore d’adaptations et reprises dans tous styles et genres de musique confondus. » (Et cette anecdote: Tout juste après l’enregistrement, Juan Tizol vendit immédiatement les droits liés au thème à Irving Mills pour la somme de 25 $, n’anticipant pas le succès à venir. Ce dernier lui rendit les droits dès que le thème devint un succès.)

Caravan a été interprété à plusieurs reprises par Michel Petrucciani, dont la version présentée ici, sans doute la plus époustouflante. (Cliquer sur l’image.)

 

PS du 4/9/2017
Prenez 25 secondes pour Satin Doll: 15 secondes pour vous (re)mettre le thème ne mémoire, puis entendez, à partir de 4:28, faire irruption dans sa longue impro le thème de Tea for Two.
Le temps que le public, bercé, réagisse, Petrucciani continue quelque peu puis met fin à l’intrusion… (4:44)